Milan_plan_IILa cathédrale de Milan se trouve à l’intérieur du cercle de l’ancien oppidum celte. Après le temple dédié à Belisama, puis à Minerve, une première église chrétienne vit le jour au début du IVe siècle, Santa Maria Maggiore (Sainte-Marie-Majeure). Elle fut agrandie lors du synode de 355 et Saint Ambroise, devenu évêque de Milan en 374, construisit un baptistère.

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_crypte_14C’est certainement dans celui-ci qu’Ambroise baptisa saint Augustin, en août 386. Une basilique funéraire à trois absides, l’église Santa Tecla (Saint-Thècle), Santo Stefano (Saint-Stéphane) furent construite à proximité, et furent détruite en partie par un incendie en 1075.

 

 

 

 

Milan_plan_VIAprès l’effondrement du campanile de Santa Maria Maggiore en 1386, l’archevêque Antonio da Saluzzo, soutenu par la population et par le premier duc de Milan, Gian Galeazzo Visconti, décida la construction d’une nouvelle cathédrale, plus grande. Les travaux démarrèrent par la destruction dans un premier temps de la cathédrale Santa Maggiore, puis de la basilique Santa Tecla. 

 

 

 

 

 

Milan_plan_VIIEn janvier 1387 commença l’œuvre colossale de couler les fondations des piliers. Le désir de Jean Galéas Visconti fut, en suivant les tendances européennes de l’époque, de donner à la ville un majestueux édifice et de symboliser par celui-ci les ambitions de son état. Il mit à disposition des carrières et accorda d’importantes subventions et exonérations fiscales : chaque bloc destiné au duomo était marqué AUF (Ad Usum Fabricae) et les taxes de passages furent supprimées : il en est resté depuis, la manière de dire « a ufo » qui signifie gratuit.

Milan_plan_VbLa construction du Duomo, dans un style gothique rayonnant tardif, prit près de 430 ans, de la pose de la première pierre jusqu’à l’achèvement de la façade en 1813, sous Napoléon Bonaparte qui y fut couronné roi d’Italie le 26 mai 1805. Ses bâtisseurs s’en tinrent pourtant essentiellement au style gothique malgré l’évolution de la mode en matière d’architecture pendant ces quatre siècles. A l’heure actuelle, certains blocs attendent encore d’être sculptés.

 

Milan_D_me_47La flèche principale fut surmontée en 1762 d’une statue de la Vierge, à laquelle cet endroit a toujours été dédié. Durant la Seconde Guerre mondiale la ‘’Madonina’’ fut recouverte de haillons afin d’éviter que les reflets de lumière sur sa surface dorée puissent être utilisés comme point de référence par les bombardiers alliés survolant la ville.

 

 

 

 

Milan_plan_IXLe 13 décembre 2009, Silvio Berlusconi  reçut une réplique miniature du Duomo en plein visage lors d'un meeting à Milan. Depuis, les ventes des répliques miniatures du bâtiment ont nettement augmenté. J’aime ce genre d’informations… Ca me fait rire.

 

 

 

 

Milan_D_me_44Parce que pour le reste, franchement, mis à part la beauté de l’endroit pour ceux qui aiment les tartes à la crème, le Duomo, c’est pas trop mon truc. Je préfère largement ce qu’il se passe en-dessous, dans les cryptes. Je vais quand même vous en faire une rapide description.