Milan_D_me_2Le bâtiment, mélange de gothique et de néo-gothique, est fait de briques recouvertes de marbre de Candoglia, blanc rosé (manque le rouge) avec des veines grises.

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_26Le parement apparent n’a pas seulement un rôle d’ornement mais aussi une fonction portante. La carrière de marbre, mise à disposition par Gian Galeazzo Visconti, est encore propriété de la Fabbrica del Duomo.
Les contreforts ont une forme triangulaire et servent à contenir la poussée latérale des arcs. Le soubassement est en pierre ainsi que les murs intérieurs, les piliers ont un noyau en gneiss et les voiles des voûtes sont en brique.

 

 

 

 

Milan_D_me_103 500 statues ornent les murs extérieurs, datant du XIVe siècle au XXe siècle : renaissance, baroque, néoclassique, pour finir sur l’art déco des années 20 et 30.

Milan_D_me_30

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_3La façade principale fut commencée en 1616 et achevée 200 ans plus tard.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_5Les cinq portails et les vitraux les surmontant, les bas-reliefs des contreforts centraux sont du XVIIe siècle, le balcon de 1790,

Milan_D_me_8

 

 

 

 

 

Milan_D_me_6les trois fenêtres du XIXe siècle,

Milan_D_me_7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_4les portes en bronze du XXe siècle. Bon, allez, de loin, et en courant vite, c’est pas si mal.

Milan_D_me_9

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_19L’abside polygonale du XIVe siècle, entourée par les deux sacristies, fut la première partie de la cathédrale terminée.

Milan_D_me_16

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_14Les statues, les contreforts, les lanceurs et les flèches sont, en général, de l’époque de son successeur, Filippo Maria Visconti.

Milan_D_me_18

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_17L’une des statues représente un personnage fort mal connu : saint Michel Polnareff.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_25Sur le toit, 136 flèches lui donnent un aspect féérique à la Walt Disney.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_28Les pinacles, rajoutés au siècle dernier, n’ont aucune fonction portante.

Milan_D_me_33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_37La plus haute des flèches de la cathédrale de Milan culmine à 108,50 mètres. A son sommet se tient la Madonnina, une Vierge sculptée en 1774 par Giuseppe Bini en cuivre doré, mesurant 4,16 mètres de hauteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Milan_D_me_40La tradition veut qu’aucun bâtiment ne puisse dépasser  la Vierge. Une loi rendue officielle dans les années 30 empêcha la tour Branca (108m) et la tour Velasca (106) d’aller plus loin que cette hauteur.

 

 

 

 

 

Milan_D_me_23La tour Pirelli fit exception avec ses 127 mètres. Il fut décidé alors, pour respecter la loi et la tradition, de placer une copie de la statue en haut du gratte-ciel. Plus récemment, une autre copie fut installée au sommet du nouveau siège de la Région Lombardie (161 mètres de haut).

Milan_D_me_47