Saint_Gilles_9Selon la tradition, Saint Gilles est arrivé dans la vallée de Nuria aux alentours de l'an 700. Il résida dans la vallée pendant quatre ans. Toujours selon la légende, ce saint sculpta une image de la vierge pour la vénération des bergers, la "Mare de Deù", qu'il cacha dans une grotte avant de fuir les romains et leurs persécutions contre les chrétiens. Il laissa aussi derrière lui la marmite qu'il utilisait pour faire la cuisine, la croix qu'il utilisait pour ses prières et la cloche avec laquelle il appelait les bergers pour venir manger.




Saint_Gilles_8En 1072, un pèlerin originaire de Dalmatie appelé Amédeus, suivant une révélation divine vint chercher l'image de la Vierge dans vallée. Il construisit une petite chapelle où venaient les pèlerins. En 1079 il trouva la statue ainsi que la croix, la marmite et la cloche, et il transféra tous les objets sacrés dans la chapelle.

La statue vénérée de nos jours est datée du XIIème siècle. Il s'agit d'une sculpture en bois de style roman et fait partie des vierges noires européennes. De traits primitifs, la sculpture conserve encore sa polychromie en parfait état. La Vierge tient l'enfant Jésus sur son genou gauche. Celui-ci a une de ses mains levée en signe de bénédiction. Tant Marie que l'enfant sont revêtus d'une cape et d'une tunique qui portent les couleurs traditionnelles des vierges noires. Avant la restauration, la statue avait une couleur noirâtre. Cette couleur lui a valu le surnom de  "moreneta du Pirineu".

Une curieuse tradition a survécu jusqu'à nos jours. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants mettent leur tête sous la marmite de saint Gilles et font sonner la cloche. Chaque carillonnement représente un enfant que l'on espère béni par la Vierge. Les bergers considéraient la Vierge de Nuria comme la patronne de la fertilité.







Saint_Gilles_du_Gard__97_aSaint-Gilles du Gard possède une reproduction de cette vierge en majesté, copie (presque) à l'identique en bois, offerte à l'abbatiale le 8 Mai 2003.
Saint_Gilles_du_Gard__100_a