01 avril 2012

Les sources du Saladis

Pour plus de compréhension, aller lire le reportage sur la provenance géologique des sources.


Les_Martres_de_Veyre_1

C’est sur les bords de l’Allier, près des Martres-de-Veyre, que s’installèrent il y a 13 000 ans des magdaléniens. Les gaulois prirent la suite, les gallo-romains après eux. Le village portait alors le nom d’Amnoilium et produisait une céramique de grande qualité.

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_2Puis apparut le village médiéval de Saint-Martial, que remplaça l’actuel Martres-de-Veyre. Il nous reste de ces temps lointains les vestiges d’un dolmen route du Cendre, quelques outils en pierre et en fer, quelques bijoux et outils en bronze,

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_3des offrandes liées au culte des eaux comme cet homme en bois, des sépultures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_1La commune est riche en sources minérales (on en compte plus de trente sur deux kilomètres). Elles sont issues de la grande faille qu’emprunte aussi le cours de l’Allier, et ont une composition à peu près voisine. Celles qui nous intéressent sont au nombre de trois : les Saladis, la Font de Bleix et la source du Tambour.

 

 

 

 

 

 


Le Grand Saladis


Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_2L’eau du Grand Saladis fut considérée comme thérapeutique depuis très longtemps. Il se dit dans la région que la source était utilisée par les romains pour soigner leurs chevaux, qu’ils faisaient entrer entièrement dans l’eau.

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_3Au XIXe siècle, le docteur Roux, alors propriétaire de la source, voulut l’exploiter. Afin d’obtenir plus de débit, il fit carrément usage d’explosifs… Cela ne fit pas accroitre le débit, mais agrandit le bassin, qui fait actuellement plus de 5 mètres de profondeur.

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_7L’eau est gazeuse, radioactive, riche en fer, en sel et en carbonates. Le dépôt de carbonates forme le travertin bien visible autour de la source, et la teneur élevée en sel permet le développement d’une flore halophile (de halos, le sel, et philo, amour).

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_6Les habitants alentours considèrent les eaux comme soignant les dermatoses (gale, gourme, pelade et eczéma) et les affections rhumatismales. Celle du Grand Saladis est réservée à la baignade, elle ne se boit pas.

 

 

 

 



Le Petit Saladis



Les_Martres_de_VeyrePetit_Saladis_1A l’égal de son grand frère, la source possède la même composition. Elle se présente sous la forme d’une résurgence canalisée, et son eau est potable.

Les_Martres_de_VeyrePetit_Saladis_2

 

 

 

 



Les_Martres_de_Veyre_Grand_Saladis_5L’endroit parait au premier abord comme thérapeutique uniquement. Mais quelque-chose dans l’air m’a soufflé à l’oreille qu’il n’en était rien. Les romains qui n'utilisaient la source que pour leurs chevaux sont passés à côté du principal. Si l’on sait se connecter, l’histoire sacrée du site apparaît. Les premiers habitants du lieu n’y soignaient pas que le corps.

 

 

 

 

http://www.mairie-lesmartresdeveyre.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sources_des_Saladis
http://www.cen-auvergne.fr/IMG/pdf/Courrier_Nature_article_Sources_salees_d_Auvergne.pdf
http://www.sites-et-patrimoines.fr/frame_accueil.htm

Posté par madame_dulac à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Font de Bleix



Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_4Au sud des Martres-de-Veyre et du Grand Saladis, plusieurs sources gazeuses sortent à mi-falaise. L’une d’entre elles, la Font de Bleix, est située près de l’ancien site de Lot où furent retrouvés les vestiges d’un habitat du néolithique moyen (entre 4 500 et 3 500 avant notre ère), un atelier de céramique et une nécropole gallo-romaine.
Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_8

 

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_5La source utilise une diaclase de la petite falaise de calcaire dolomitique recouverte par la terrasse alluviale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_7Le tapis de mousses pétrifiées par les eaux en provenance de la terrasse alluviale est transformé en plaques de travertin.
Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_3

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_9Le débit est constant mais faible. L'eau est très désaltérante, reposante. L’ambiance du lieu est propice au recueillement.

Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_6

 

 

 

 

 

 

Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_1l’Allier, proche, chante son histoire.
Les_Martres_de_Veyre_Font_de_Bleix_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.sites-et-patrimoines.fr/frame_patrimoine.htm

Posté par madame_dulac à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]