Schweighouse_2La chapelle Saint-Gangolph se trouve dans un endroit merveilleux situé à la limite nord de Schweighouse et à l’entrée du vallon qui mène au col du Banstein. Le petit sanctuaire renferme des fresques murales datées de l’époque de Martin Schongauer et retraçant la vie du saint. Il était honoré comme saint patron des sources et comme gardien de l’harmonie conjugale.







Schweighouse_1D’après la légende, Gangolph était un noble chevalier du palais mérovingien de Bourgogne qui vivait à Varennes près de Langres sous Pépin le Jeune au VIIIème siècle. Après une campagne guerrière, en passant par la Champagne pour retourner chez lui, il s'arrêta au bord d'une source dont les eaux étaient pures et bonnes à boire. Il proposa au paysan qui en était le possesseur de la lui acheter. Celui-ci rit sous cape, espérant vendre sa source et la reprendre une fois Gandolf reparti chez lui. Gangolf d'Avallon lui fit compter cent sous et retourna à Varennes. Gangolf planta son bâton dans le voisinage de sa demeure, et le lendemain, manquant d'eau pour se laver, il ordonna à un de ses domestiques de retirer le bâton et d'apporter l'eau qui coulerait dessous. Le domestique obéit et recueillit l'eau de source qui n'était autre que celle du paysan. Gandolph découvrit alors l´adultère de son épouse avec un prêtre. Il demanda la justice par le feu, et bien que maintenu dans l’eau de la fontaine, le bras de sa femme fut brûlé. Ce phénomène permit à la justice divine de prouver la culpabilité de l’épouse. Gangolph fit alors refluer la source dans son bâton et aurait ensuite quitté les lieux pour se retirer à Avalon dans la paix religieuse. Un jour, il arriva sur une prairie couverte de plantes aromatiques et entourée de vertes forêts, dans le pays d'Alsace. Là il laissa couler la source et se bâtit une cellule bientôt visitée par de nombreux pèlerins. Puis il fut tué d’un coup d’épée par l’amant de la femme le 11 mai 760. Ses deux tantes, Willetrude et Willegise firent rapporter son corps à Varennes. Les Acta sanctorum ne placent aucune mention de leur récit en Alsace, cette province n'est désignée que dans la légende orale.

Plusieurs miracles se produisirent sur sa tombe à Varennes et il fut canonisé dès la fin du IXème siècle. Sa fête est célébrée à Schweighouse le premier ou le deuxième dimanche de mai avec une cérémonie religieuse et un petit «marché du coucou».
http://www.mythische-orte.com/dn_saint-gangolph-lautenbach/