07 juillet 2010

La Rochepot, église Notre-Dame-de-la-Nativité

La_Rochepot_croix_1Le site de La Rochepot, au croisement des deux grandes routes de l'Europe occidentale (la "voie de l'étain" et la "voie du sel"),  fut habité depuis fort longtemps, dès le Néolithique. 











La_Rochepot_croix_4Il existe de nombreux dolmens, allées couvertes et autres menhirs alentours, comme ceux dits du "Cul-Blanc", l'ancien "Tonton Martel" aujourd'hui disparu, "La Pierre qui Vire", la "Pierre-Brûlée", la "Pierre Chaume", l'allée de "Chateillon" ou la "Pierrefite".
La_Rochepot_croix_5














La_Rochepot_2L'église Notre-Dame-de-la-Nativité, autrefois prieurale Saint-Georges, fut édifiée dans le deuxième quart du XIIème siècle par les bénédictins de l'abbaye de Flavigny.
La_Rochepot__glise_5










La_Rochepot__glise_6De cette époque elle a conservé la nef, des parties du transept, son abside et ses absidioles, ainsi que des décorations du portail ouest, et des chapiteaux.











La_Rochepot__glise_2L'archivolte du portail possède une caractéristique bien étonnante... 












La_Rochepot__glise_4Les moulures du côté gauche représentent des signes particuliers, comme une sorte d'alphabet composé de signes lapidaires compagnoniques...

















La_Rochepot__glise_3La  nef possède 4 travées flanquées de bas-cotés.
La_Rochepot__glise_12












La_Rochepot__glise_1Le clocher, datant du XVème siècle, est surmonté d'une flèche construite en 1822, l'édifice fut remanié au XIXème siècle.
La_Rochepot__glise_13
















La_Rochepot__glise_8Les chapiteaux historiés (ânesse de Balaam, annonciation, combat d'un chevalier contre un aigle)
La_Rochepot__glise_10
















La_Rochepot__glise_9sont inspirés de ceux de Saint-Lazare d'Autun et de Saint-Andoche de Saulieu.
La_Rochepot__glise_11


Pour voir la carte, cliquer ici.









La_Rochepot__glise_7

Posté par madame_dulac à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Rochepot, le château

La_Rochepot_10Depuis l'âge du bronze, il y avait sur le piton rocheux un poste de garde. Ce poste conserva son importance durant la période gallo-romaine, puis au moyen-âge, sa situation clé permettant de protéger la route permettant le transport de l'étain.






La_Rochepot_3Le rocher devait déjà faire partie des sites sacrés. Il s'y trouve encore des grottes, dont l'une d'elles est appelée la "grotte de la Vierge".
La_Rochepot_6
















La_Rochepot_21Son entrée fut barricadée par une grille, posée là au siècle dernier : la première marche se trouvant 3m en contrebas... Il existait à cette époque une statue de la Mère, volée depuis.
La_Rochepot_22















La_Rochepot_7Plus haut, d'antiques escaliers sont taillés dans le roc.
La_Rochepot_5

















La_Rochepot_9Le château primitif aurait été construit sur cette crête vers 1180 par Alexandre de Bourgogne, fils du duc Hugues III. Il s'appelait alors La Roche-Nolay. Les sires de Thil, de Beaujeu, les comtes de Savoie héritèrent de cette forteresse.










La_Rochepot_14Suite à un incendie au XIIIème siècle, il fut rebâti plus bas, sur le triangle rocheux qui domine le village, là où se trouvait le puits de 72 mètres de profondeur creusé en 1228
La_Rochepot_26










La_Rochepot_16et la chapelle qui avait résisté au feu (construite à l'emplacement d'un oratoire romain au XIIème siècle, elle fut dédiée à la  Vierge), et
La_Rochepot_23
















La_Rochepot_27La chapelle fut englobée dans les plans de reconstruction.
La_Rochepot_29












La_Rochepot_12Puis le château fut racheté par un chevalier berrichon,  Régnier Pot, conseiller des ducs de Bourgogne, chambellan de Philippe le Hardi et chevalier de la Toison d'Or. Celui-ci entreprit des ouvrages de fortification et des agrandissements.
La_Rochepot_11














La_Rochepot_15aUne légende nous rapporte que lors d’une bataille livrée en 1396 devant Nicopolis par le duc de Nevers, futur Jean sans Peur, contre les troupes du sultan Bajazet, Régnier Pot fut fait prisonnier. Mais sa bravoure saluée par l’ennemi lui valut une proposition en mariage… avec la sœur du sultan ! Étant déjà marié et refusant d’adopter la religion islamique, le prisonnier déclina l’offre et fut alors contraint de prouver son courage dans un ultime affrontement.












La_Rochepot_28La veille du combat, il fit ses prières et dormit profondément. La Vierge apparut alors dans son sommeil pour lui donner un conseil : « Frappe bas ». Le matin suivant, il fut conduit dans une arène et, armé d’un cimeterre, se retrouva face à un lion furieux. Après une courte prière à la Madone, « A la belle, tant elle vaut » (qui deviendra la devise de sa maison), Régnier trancha d’un coup les deux pattes antérieures de l’animal et n’eut aucun mal ensuite pour l’achever. Le sultan décida alors de libérer le noble prisonnier qui revint en Bourgogne pour acheter La Roche Nolay et fortifier le château existant.










La_Rochepot_30Son petit fils Philippe Pot, surnommé  "le chevalier le plus accompli de son temps" (faisant concurrence à Guillaume le Maréchal) lui aussi chevalier de la toison d'Or et filleul de Philippe Le Bon dont il était le chambellan puis son ambassadeur à Londres, devint Grand Sénéchal de Bourgogne. Propriétaire également de Châteauneuf-en-Auxois,  il poursuivit conjointement la construction et l'agrandissement des deux châteaux. Il mourut en 1493, et son tombeau nous est resté : cette œuvre est aujourd'hui exposée au Musée du Louvre.




La_Rochepot_17Parmi les propriétaires successifs se trouvèrent Anne de Montmorency au XVIème siècle, maréchal de France et connétable,  et le cardinal de Retz au XVIIème.
A la Révolution française, le château fut renommé Château de La Roche Fidèle. Il fut déclaré bien national puis cédé à des démolisseurs : le donjon  fut vendu pierre par pierre.








La_Rochepot_18Puis il fut acheté par la famille Carnot en 1893. Le fils du président Sadi Carnot en fit la restauration finale et confia à Charles Suisse, architecte en chef des Monuments Historiques, la direction des travaux qui durèrent jusqu'en 1926.
La_Rochepot_13














La_Rochepot_19http://www.larochepot.com/
http://www.maison-hantee.com/files/morvan/morvan_legendes.htm
La_Rochepot_25

Pour voir la carte, cliquer ici.









La_Rochepot_20

Posté par madame_dulac à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]