19 septembre 2012

Bâgé-le-Châtel, historique



B_g__le_Chatel_tour_2Situé au carrefour des axes Bourg/Mâcon et Lyon/Châlon, anciennes voies romaines, Bâgé-le-Chatel est un village faisant partie des trois paroisses de Bâgé du Moyen-âge, avec  Saint-André où les seigneurs avaient édifié leur église et Bâgé-la-Ville, la paroisse la plus peuplée. L’endroit fut habité depuis le Néolithique, mais le nom de Bâgé proviendrait d’une villa gallo-romaine, propriété d’un certain Balgiacus.


Il est dit que les sires de Bâgé édifièrent un premier château au IXe siècle au sommet d’une motte castrale. Le premier d’entre eux, Hugues Ier, aurait reçut en 830 de Louis le Débonnaire, fils de Charlemagne, l’abbaye de Saint-Laurent (fondée au IVe siècle) et la seigneurie de Baugé. En réalité, il n’était que le fils puiné du duc de Bourgogne. C’est dans un texte du cartulaire de Saint-Vincent-de-Mâcon, daté de 1020, qu’apparaît pour la première fois un sire de « Baugé et de Bresse », Rodolphe, et dans lequel Gauslein, évêque de Mâcon, lui offrait l’abbaye « à perpétuité ».  Rodolphe en profita pour construire une petite forteresse au sud de l’abbaye.

Le fils de Rodolphe, Renaud, ayant amassé fortune en combattant au côté du duc de Savoie fit le vœu de construire une église. C’est son fils, Ulrich, qui le réalisa, en faisant construire Saint-André-de-Bâgé. Un des  neveux d’Ulrich, Etienne, fut évêque d’Autun. C’est lui qui fit construire la cathédrale Saint-Lazare mais aussi les basiliques Notre-Dame de Beaune et Saint-Andoche de Saulieu.


 
L’église Notre-Dame



B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_1Les sires de Bâgé firent donc construire leur château au Xe siècle, et une chapelle castrale sous le vocable de Saint-Maurice mentionnée pour la première fois en 1158, mais il semblerait qu’une autre chapelle dédiée à l’Assomption et dépendant de Saint-André fut construite dans le village. Devenue trop petite, elle fut agrandie au XVIe siècle, mais resta une annexe de Saint-André jusqu’en 1689, date à laquelle elle devint paroissiale.

 

 

 

 

 

 

 

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_9L’étage supérieur du clocher fut rajouté au XVIIIe siècle, l’intérieur fut refait au XIXe et le porche néogothique mis en place.
B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_4

 

 

 

 

 

 

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_5Elle est construite en carrons savoyards, tout comme la chapelle Saint-André d’Aigrefeuille.

 

 

 

 

 

 


B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_3Le clocher du XVIe siècle, mesurant 35 m de haut,  et est flanqué d'une tourelle d'angle percée de lucarnes.
B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_plan_1Il est posé au-dessus de la chapelle initiale, normalement orientée vers l’est, alors que l’agrandissement fut fait vers le sud.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_2aL’église comprend une nef unique à trois travées, encadrée de deux chapelles.

 

 

 

 

 

 

 

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_6Le chœur, voûté d’ogives, se termine par une abside à trois pans percée de trois hautes fenêtres du XVIe siècle.

B_g__le_Chatel__glise_Notre_Dame_10

 

 

 

 

 


Petite précision : l’Office du Tourisme du canton de Bâgé-le Châtel, situé non loin de l’église, vous fournira tous les renseignements nécessaires, et en plus l’accueil y est des plus chaleureux. Je les ai félicités pour la présentation de Saint-André, que vous découvrirez plus tard.

http://decouvrir-dombes-valdesaone.fr/types-de-constructions/carron.html
http://conference.ptvaux.over-blog.com/

Posté par madame_dulac à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]