16 avril 2007

Cathédrale Notre-Dame de Moulins

Moulins__1_aLa première mention d'habitations dans un lieu se nommant Moulins remonte à 990.
Moulins est devenue capitale du duché de Bourbon, au détriment de Souvigny, à partir de l'accession au duché, en 1488, de Pierre II (1438-1503), dit Pierre de Beaujeu, époux depuis 1474 d'Anne de France (1461-1522).






La cathédrale

Moulins__10_aAvant 1390, il existait, à l'emplacement du choeur, une petite chapelle dédiée à Notre-Dame.A l'initiative de Louis II, elle fut démolie pour construire une collégiale, remplacée à son tour en 1468 par l'actuelle collégiale aux dimensions plus vastes.

Moulins__33_a


Moulins_planPartie la plus ancienne de l'édifice actuel, construite en style gothique flamboyant, sa première pierre fut posée par Agnès de Bourgogne, mère de Jean le Bon, duc de Bourgogne, et veuve du duc Charles Ier de Bourbon. Les travaux continuèrent sous le duc Pierre II de Bourbon et sa femme, la duchesse Anne de France, fille de Louis XI. Ils se terminèrent vers 1540 par un simple mur de façade orné d'une rose. La collégiale, construite en grès jaune et rouge, était composée d'un vaisseau orienté, flanqué de bas-côtés sur lesqueles s'ouvraient des chapelles latérales. Sa façade orientale avait un chevet plat. Elle constitue actuellement le chœur de la cathédrale.

Moulins__36_a



Moulins__50_a












Moulins__26_aMoulins fut érigée en évêché en 1822. Le premier évêque, Antoine de La Grange de Pons, établit son siège épiscopal à Notre-Dame et décida de l'agrandissement de cette église, devenue trop exigüe. Son successeur, Pierre-Simon-Louis-Marie de Dreux-Brézé entreprit d'importants travaux : la nef, dont la surface est doublée, les deux collatéraux et la façade harmonique avec ses deux flèches hautes de 81 mètres.

Moulins__46_a

Moulins__41_aCes ajouts architecturaux sont réalisés en style néogothique, sous l'influence de Viollet-Le-Duc. L'architecte parisien Lassus - auquel on doit la restauration de Notre-Dame de Chartres, de la Sainte Chapelle et de Notre-Dame de Paris dont il construisit la sacristie - commença les travaux qui furent continués par Millet et Selmersheim après la mort de Lassus en 1857.

Moulins__5_a





Posté par madame_dulac à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le triptyque du Maître de Moulins

Moulins_tryptique_3Le trésor de la cathédrale possède, dans la sacristie du chapitre, le célèbre triptyque de la Vierge en gloire (vers 1501) du « Maître de Moulins », dont l'identité demeure inconnue malgré diverses attributions dont celle du musée du Louvre au peintre Jean Hey.

Moulins_tryptique_1

Moulins_tryptique_4Chef-d'oeuvre de l'art français, il fut exécuté pour Pierre II, duc de Bourbon, et Anne de France, que l'on voit tous deux de chaque côté de la Vierge en gloire, accompagnés de Suzanne, leur fille. Saint pierre présente le duc, Sainte Anne sa femme et sa fille.





Moulins_tryptique_2C'est un retable, avec une grisaille extérieure représentant l'annonciation. Puis à l'intérieur, c'est le jaillissement des couleurs, la qualité de la peinture, la sensibilité des visages et des mains.






 


Moulins_tryptiqueLa Vierge est enveloppée de soleil, elle a la lune sous les pieds et est couronnée de 12 étoiles :c'est la ierge de l'apocalypse.

http://triptyquemoulins.free.fr/












Posté par madame_dulac à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La vierge noire


Moulins__17_aDepuis toujours, Moulins et sa région ont été consacrées à la déesse-mère, puis à la vierge. La vierge noire de Moulins est une vierge en majesté du XIème siècle, qui a été marouflée au XVème. la croyance populaire en fait un don de Saint Louis et l'histoire voudrait qu'elle ait été ramenée de Palestine par un sire de Bourbon.














Moulins__21_aIl y eut à Moulins deux vierges noires, dont l'une oeuvre d'un sculpteur local. La vierge noire arreta en 1655 l'incendie qui commençait à détruire la ville, par l'action d'un habitant qui jeta dans les flammes le manteau de la statue.















Moulins__15_aOn avait coutume de faire brûler devant Notre-Dame de Moulins une roue de cire, symbole solaire de régénération, comme à Marsat
(Vierges noires, Jacques Bonvin)

Posté par madame_dulac à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]