23 janvier 2008

La passerelle

Glendalough__10_aLa passerelle qui mène à la cité monastique de Glendalough est l'un des plus importants monuments, à ce jour unique en Irlande. Elle comptait à l'origine deux étages, avec deux superbes arches de granit. Les antes (ou murs saillants) situées aux extémités donnent à penser que la passerelle fut dotée d'une toiture en bois.

Glendalough__12_a












Glendalough__13_aDans le mur ouest, côté intérieur, se trouve une croix gravée dans la pierre. Elle indiquait la présence d'un sanctuaire, la frontière d'une zone de refuge, une enceinte sacrée nimbée par l'aura de la tour ronde.










Glendalough__8_aDans la cité monastique, le pavage du trottoir est partiellement préservé, mais il ne subsiste presque rien du mur d'enceinte.

Posté par madame_dulac à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La cathédrale

Glendalough__50_aLe plus grand et le plus imposant des monuments de Glendalough, elle fut construite en plusieurs phases et dédicacée à saint Pierre et saint Paul.











Glendalough__29_Les plus grosses pierres de mica-schiste, visibles jusqu'au niveau de la porte à traverse supérieure carrée côté ouest, furent récupérées d'une petite église plus ancienne, probablement du Xème siècle.
Le choeur et la sacristie sont datés entre la fin du XIIème et le début du XIIIème siècle. Malgré la disparition de nombreuses pierres, il apparaît que l'arche du choeur est subtilement décorée.






Glendalough__31_aOn retrouve des dessins en zig-zag, montrant le nombre de failles, ainsi que les indications des cours d'eau souterrains. La porte nord, qui conduit à la nef, date également de cette époque.
Glendalough__23_
















Glendalough__37_aA la perpendiculaire de la fenêtre sud du choeur, se trouve un tabernacle ou placard mural, dans lequel est creusée un lavabo, c'est à dire une cuvette employée pour laver la vaisselle sacrée. Moi je dis que c'est pas la peine de faire de l'eau bénite, il n'y a qu'à se servir. Et la pierre qui a servi me semble plus ancienne. La ligne de pierres qui se décale juste sous la fenêtre montre le passage des lignes d'un réseau tellurique.
Glendalough__43_













Glendalough_12A quelques mètres au sud, une croix très ancienne en granit local, ornée d'un cercle plein, est fréquemment désignée sous le nom de "croix de saint Kevin". Il est dit que sa tombe se trouve en dessous.
Irlande_617a

Posté par madame_dulac à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La maison des prêtres

Glendalough__74_aPresque entièrement reconstruite à partir des pierres d'origine sur la base d'un croquis de 1779, la maison des prêtres est un petit édifice roman qui possède une arche. Elle tire son nom de la pratique qui consistait à y inhumer les prêtres au XVIIIème siècle : deux prêtres auraient eu de remarquables pouvoirs de guérison, et ce site devint populaire.








Glendalough__75_aSon utilité première est inconnue, mais on pense qu'elle a pu servir à abriter les reliques de saint Kevin. D'où la facilité de guérison en ce lieu. (On sait que les reliques authentiques ont ce pouvoir...).










Glendalough__78_aOn raconte que les pèlerins passaient leurs bras dans un trou pratiqué dans le mur afin de toucher les reliques.

Posté par madame_dulac à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'église de Kevin, ou la "cuisine"

Glendalough__22_aA l'origine, ce bâtiment au toit de pierre disposait simplement d'une nef. Son entrée était située à l'extrémité et son éclairage était assuré par une petite fenêtre au sommet arrondi.

Glendalough__6_a














Glendalough__80_aLa partie supérieure de la fenêtre est visible au-dessus de ce qui est devenu l'arche du choeur lorsque ce dernier, aujourd'hui disparu, fut ajouté avec la sacristie.











Glendalough__93_aLe toit à pente raide, formé de pierres se chevauchant, est soutenu par une voûte semi-circulaire. L'accès à la chambre mansardée était assuré par une ouverture rectangulaire. l'église comportait également un étage au plancher de bois.
Glendalough__94_a















Glendalough__97_aSon clocher se présente sous la forme d'une réplique de la lanterne des morts miniature. Agrémenté d'un chapeau conique et de 4 fenêtres, il s'élève à l'extrémité ouest du toit.

Posté par madame_dulac à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'église saint Kieran

Glendalough__95_aLes vestiges de cette église formée d'une nef et d'un choeur furent découverts en 1875. Elle célébrait probablement Kieran, le fondateur de Clonmacnoise, un monastère qui entretenait des relations avec Glendalough au Xème siècle. Et qui abrite encore de nos jours une autre lanterne des morts...
Glendalough__96_a

Posté par madame_dulac à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'église saint Sauveur

Glendalough_14Construite au XIIème siècle, c'est la plus récente de Glendalough. La nef et le choeur ont été restaurés avec les pierres trouvées sur place. L'arc roman et la fenêtre sont richement décorés : on y retrouve un serpent, un lion, et deux oiseaux pattes dans les nuages portant une tête humaine dans leurs becs.

Glendalough_13

Posté par madame_dulac à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La pierre des daims

   

Glendalough__107_aSelon la légende, Colman, un chef de clan, divorcé de son épouse Cainech, se remaria. Cainech, devenue sorcière, tua tous les enfants du second mariage de son ex-époux. Alors qu'elle était très âgée, la seconde épouse eut un dernier fils : l'enfant fut nommé Foelan, et Colman demanda à Kevin de l'élever après la mort de sa mère pendant l'accouchement. Kevin pria alors afin de trouver de quoi nourrir le bébé.













Glendalough__109_aUne daine vint alors tous les jours sur cette pierre et laissait en son creux son lait pour le nourrisson. Cette légende, encore une fois, christianise une ancienne pierre païenne...
Mais nous ne sommes pas à la fin de nos surprises, et il devait y avoir un bon troupeau de daims dans la contrée !














Glendalough_pierres_1aDe nombreuses pierres à cupules sont parsemées autour du monastère, comme cette série de 4 pierres, dont les trois premières portent une cupule unique, alors que la quatrième en a 4, trois au fond d'une dépression rectangulaire, la dernière à l'extérieur. Celà fait 7 cupules, d'où le nom des pierres : les 7 fonds.







Glendalough_pierres_2a
Glendalough_pierres_6a











Glendalough_pierres_3a




Glendalough_pierres_8a






Glendalough__35_Nous retrouvons encore une autre pierre, cette fois enchassée dans le mur de la cathédrale...












http://www.megalithomania.com/show/site/1731/Brockagh.htm

Posté par madame_dulac à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La cellule de saint Kevin

Glendalough_11Construite sur un éperon rocheux surplombant le lac, près d'un petit ruisseau de montagne, cette structure en pierre faisait 3,6 mètres de diamètre avec des murs de 90cm d'épaisseur et une porte à l'est. Aujourd'hui, seules subsistent ses fondations. Il est possible que la cellule ait possédé une toiture de pierre à encorbellement, comparable à celles des huttes "en ruche" de Skellig Michael...

Posté par madame_dulac à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le "caher"

Glendalough_8cette enceinte circulaire aux murs de pierre située entre les deux lacs a 20 mètre de diamètre. Sa date de construction est encore inconnue.  Tout autour de la caher, il existe des vestiges de pierres et de croix, autour desquelles les pèlerins tournaient 7 fois (tiens...) en partant vers la droite. Ancienne coutume druidique reprise par le christianisme encore une fois ?

Posté par madame_dulac à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le temple Na Skellig et le lit de Kevin

Glendalough_2Cette petite église rectangulaire située sur la rive sud du lac supérieur n'est accessible qu'en bateau. Et bien sûr, pendant la saison touristique. Tant pis, je préfère rater ça que d'avoir la foule en cet endroit magique.
Des huttes d'habitation se tenaient probablement autour. L'église, partiellement reconstruite au XIIème siècle, possède une porte de granit. Non loin de là se trouve le "lit" de Kevin, une grotte creusée dans la roche à environ 8 mètres au dessus du niveau du lac. Cette grotte aurait été un lieu de retraite de Kevin, et plus tard, de saint Laurence O'Toole. Entièrement due à la main de l'homme, elle s'enfonce d'environ 2 mètres dans le rocher. L'approche de la grotte est très difficile, et les historiens la considèrent comme le témoin d'une époque très reculée. Il est impossible de se tenir debout à l'intérieur, c'est pourquoi les pèlerins ont pensé que Kevin ne l'utilisait que comme endroit pour se coucher, d'où son nom de "lit".

Posté par madame_dulac à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]