04 janvier 2009

La chapelle Notre-Dame du Bon-Secours de Châtillon

Ch_tillon_d_Azergues_23__1600x1200_




















Ch_tillon_d_Azergues_11Le village de Châtillon d'Azergues est juché sur un promontoire rocheux, entre les vallées de l'Azergues et d'Alix, au pays des pierres dorées.

Ch_tillon_d_Azergues_9















Ch_tillon_d_Azergues_19__1600x1200_Le bourg fut fortifié dès la fin du Xème siècle, d'où l'étymologie de son nom : du latin "castellio, castellionis", qui signifie petite forteresse. Le château date du XIème siècle.












Ch_tillon_d_Azergues_22__1600x1200_Jouxtant le château, la chapelle  fut construite au XIIème siècle sur l'emplacement d'un édifice plus ancien. Deux chapelles en fait se superposaient : Saint-Barthélemy au dessus de Nostre-Dame. Le vocable de Saint-Barthélemy, donné à la chapelle supérieure, fut conservé jusqu'en 1854 au moment de sa restauration par Tony Desjardins, puis l'ensemble devint chapelle Notre-Dame du Bon-Secours.







Ch_tillon_d_Azergues_5On y accède par un bel escalier, puis par une ruelle qui croise  le... "chemin de l'enfer" !

Ch_tillon_d_Azergues_6










Ch_tillon_d_Azergues_15La chapelle supérieure possède une abside en encorbellement (Il n'en existe que deux exemplaires de cette époque en France), le chœur rectangulaire est de même largeur que la nef.

Ch_tillon_d_Azergues_24














Ch_tillon_d_Azergues_8De la pierre blanche fut utilisée à titre décoratif aux fenêtres du premier niveau et aux chaînes d'angle.

















Ch_tillon_d_Azergues_1Dans la chapelle inférieure, une dalle permettait autrefois l'accès à la crypte.












Ch_tillon_d_Azergues_3Le chœur est voûté en trois parties, avec une coupole sur trompes dans la partie centrale et des voûtes en berceau pour les chapelles latérales. Au Nord de la nef, une arcature en plein-cintre ouvre sur l'oratoire qui comprend deux travées inégales, l'une voûtée d'arêtes, l'autre sur croisée d'ogives.

Ch_tillon_d_Azergues_4












Ch_tillon_d_Azergues_20__1600x1200_Ch_tillon_d_Azergues_7Au sud est encore visible une porte romane murée au XVème siècle. En partie haute, la façade est percée de trois ouvertures qui éclairent la nef de la chapelle haute. Deux autres petites fenêtres s'ouvrent dans le chœur. En partie basse, deux petites fenêtres s'ouvrent dans la chapelle inférieure.








Ch_tillon_d_Azergues_10Côté ouest, la chapelle fut agrandie au XVème siècle par Geoffray de Balsac qui fut enterré dans l'oratoire. Deux portes de style gothique flamboyant, ajoutées à cette époque, donnent accès en haut à la chapelle seigneuriale, et en bas à l'église paroissiale.
Ch_tillon_d_Azergues_13














Ch_tillon_d_Azergues_14La flèche du clocher de style clunisien est construite en pierres et briques alternées : il présente sur chaque face deux rangs de baies géminées, dont les arcs en plein-cintre s'appuient au premier niveau sur des piliers carrés et au second, sur des colonnettes doubles, couronnées de chapiteaux en pierre blanche. On peut le comparer à celui de Notre-Dame de l'ile Barbe, qui date de la même époque.
Ch_tillon_d_Azergues_21__1600x1200_












Ch_tillon_d_Azergues_17A demi ruinée, après abandon au XVIIIème siècle, la chapelle fut restaurée entre 1849 et 1852. La décoration intérieure date du XIXème siècle.

Les photos d'intérieur sont tirées du site : http://www.edelo.net/roman/images/rhone/chatillon/photos.htm

Posté par madame_dulac à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]