Plouhinec Menez Dregan 5

Sur la commune de Plouhinec, entre le petit port de Pors-Poulhan et la plage de Gwendrez, au bord d’une falaise recouverte d’ajoncs et de bruyères, se tiennent plusieurs témoins majeurs du passé immémorial de la Bretagne.

Plouhinec Menez Dregan 1

 

 

 



Homo heidelbergensisLe plus ancien, la grotte de Menez Dregan, fut habité vers la fin du Paléolithique inférieur, il y a environ 465 000 ans, par de lointains ancêtres que l’on nomme Homo heidelbergensis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 22aCes premiers hominidés possédaient déjà une certaine culture et avaient développé une forme de rituel funéraire. Ils fabriquaient des lances à pointe de pierre et des outils en silex, maitrisaient le feu et certains chercheurs pensent qu’ils possédaient une forme de langage rudimentaire.

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 4La grotte de Menez Dregan fut façonnée par la mer dans une falaise il y a 1 million d’années. A l’époque des premiers hommes qui s’y abritèrent (sous un climat tempéré et océanique), l’eau s’était retirée de 10km, laissant derrière elle une plaine herbeuse fréquentée par des troupeaux de grands herbivores.

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 3La grotte formait ainsi un abri stratégique en hauteur. Elle mesurait environ 15 m de profondeur, 7,5 m de largeur pour une hauteur de 3 m (marrant ce carré long, connaisseurs les anciens…). La grotte est protégée par des plaques métalliques en dehors de la période des fouilles. 

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 20Les hommes y laissèrent des traces à chacun de leurs passages, recouvertes par des dépôts marins lors de la montée des eaux (en période interglaciaire), formant des couches superposées qui furent protégées plus tard par les pierres de la voûte du toit qui s’effondra.  

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 19Le site archéologique fut découvert par Bernard Hallégouët en 1985. Les fouilles furent commencées en 1991 et mirent à jour un outillage taillé sur galets (le silex étant absent du sous-sol breton, les hommes se servaient des galets de silex apportés par les marées), des ossements d’animaux, mais surtout du charbon de bois qui montra que ces hommes utilisaient le feu. Ces foyers sont l'une des plus anciennes traces de feu maîtrisé connues à ce jour.

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 23eLa première couche archéologique correspondant à une occupation humaine remonte à – 465 000 ans. La deuxième à – 400 000 ans, la troisième à – 380 000 ans, où un foyer entouré de 8 pierres disposées en cercle fut retrouvé. La dernière date de – 250 000 ans. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plouhinec Menez Dregan 1

https://fr.wikipedia.org/wiki/Menez_Dregan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plouhinec_(Finist%C3%A8re)

http://www.hominides.com/html/lieux/menez-dregan.php

http://audierne.info/la-grotte-de-menez-dregan/

http://commonculturalconnections.maritimearchaeologytrust.org/a-shared-heritage/case-study-4