Historique

Lisbonne Hiéronymites 30aPrès de Lisbonne, sur la rive du fleuve Tage, se trouvait un petit port appelé Restelo. Il s’agrandit au XVe siècle sous l’impulsion des grands voyages portugais, du commerce maritime et de la construction navale.

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 39aPour répondre à ce développement, Henri le Navigateur, prince du Portugal, membre de l’Ordre de la Jarretière et grand maitre de l’Ordre du Christ, ordonna en 1452 la construction de la chapelle de Santa-Maria de Belém sur l’emplacement d’un ancien ermitage, afin que les marins, très pieux et superstitieux, puissent trouver du réconfort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 45aL’Ordre du Christ, aujourd’hui simple ordre honorifique officiel de la république portugaise, fut l’héritier de l’Ordre des Templiers au Portugal. Fondé en 1319, la « Christi Militia », dépositaire de tous les biens du Temple, fut à l’origine des grandes découvertes maritimes du pays. Vasco de Gama en fit partie, et les voiles de ses bateaux en portaient la croix évidée. Le déclin spirituel de l’Ordre commença vers la fin du XVe siècle sous la maitrise de Manuel Ier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 25C’est en 1496 que ce roi décida de la construction d’un monastère à la mémoire d’Henri. Il le confia aux moines de l’Ordre de Saint-Jérôme, ou Hiéronymites. Cet ordre religieux contemplatif suivant la règle de saint Augustin, approuvé en 1373 par le pape, installé dans la péninsule ibérique, avait pour vocation d'entretenir le culte funéraire de la dynastie royale de Castille. Par décision politique, Manuel Ier les accueillit au Portugal.  

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 1Financé en grande partie par les impôts directs perçus sur les épices ramenés d’Inde, sa construction démarra en 1502 à Restelo.  Il fut bâti sur l’emplacement de la chapelle de Santa-Maria de Belém, dans laquelle, selon la tradition, Vasco de Gama se recueillit avant de partir pour les Indes.

 

 

 

 

 

Lisbonne_Hi_ronymites_2Les travaux durèrent une centaine d’années, et les architectes Diogo Boytac, João Castilho, Nicolas Chantereine, Diogo Torralva et enfin Jérôme de Rouen se succédèrent. Les Hiéronymites l’occupèrent jusqu’en 1834

 

 

 

 

 



Lisbonne_Hi_ronymites_32Épargné par le séisme de 1755 mais endommagé par les troupes anglaises de Wellington venues combattre les troupes napoléoniennes au début du XIXe siècle, ce monastère typiquement manuélin intègre des éléments architecturaux de la fin du gothique, de la Renaissance et du Classicisme, associant un symbolisme royal, christologique et naturaliste abordant souvent le thème de la mer. Il conserve encore la plupart de ses structures, comme le cloître du XVIe siècle, l’ancien réfectoire des moines et la bibliothèque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 19Les moines partirent en 1834 lors de la dissolution des ordres religieux. Classé au patrimoine mondial en 1907, le monastère fut remis à une institution s’occupant d’orphelins et de défavorisés jusqu’en 1940. L’église Santa-Maria maintint ses services religieux au monastère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 4Les deux ailes construites au XIXe siècle dans un style néo-manuélin abritent actuellement le musée de la Marine et le musée national d’archéologie.  

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 29Le 13 décembre 2007, les chefs d’état de l'Union Européenne s'y réunirent pour signer le traité constitutionnel de Lisbonne. Je ne fais pas de politique, mais je pense que ce jour là, le peuple de France, après avoir rejeté majoritairement l’idée par référendum et après qu’elle lui fut imposée par voie parlementaire, fut trompé et bafoué.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Description

Lisbonne Hiéronymites plan 1aLe monastère se compose d'une église, d'un cloître et des bâtiments monastiques. Les ailes plus récentes ne sont pas représentées sur le plan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



L’église Santa-Maria

Lisbonne Hiéronymites 7Le portail sud, donnant sur l’esplanade, est celui que nous apercevons en premier même s’il n’est pas le portail principal, juste une entrée latérale. Mesurant  32 mètres de haut et plus de 12 de large, il fut conçu par Diogo Boytac et terminé par João Castilho en 1518. Sur le trumeau se tient la statue d’Henri le Navigateur. Le tympan, surmonté par la statue de la Vierge, représente la vie de saint Jérôme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 6A son sommet, dominant la statue de saint Michel, la croix de l’Ordre du Christ. En bas la Dame, en haut Mickaël. Normal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 5Le portail ouest, œuvre de Nicolas Chantereine, est le portail principal de l’église. Il fut abrité par un porche au XIXe siècle, ce qui le plonge dans une semi obscurité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 35aSa partie supérieure est occupée par trois niches dans lesquelles sont représentées la naissance du Christ, l'Annonciation, la Nativité et l'Adoration des Mages. Sur les côtés se trouvent les statues de Manuel Ier et de sa seconde épouse Marie d'Aragon.


 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 16L'église, de plan en croix latine, possède trois nefs de la même hauteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 8La voûte du toit, très travaillée, est soutenue par six piliers.

 

 

Lisbonne Hiéronymites 9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 14Le chœur initial fut démoli et remplacé en 1571.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 26Le tombeau de Vasco de Gama, sculpté d’emblèmes marins, se trouve à gauche juste après l’entrée.

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 15Le presbytère, chapelle construite en 1571, contient celui du roi Manuel Ier, reposant sur des éléphants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 33Le haut-chœur était utilisé par les moines pour les offices. Sur la balustrade, effondrée lors du tremblement de terre et reconstruite en 1883, se dresse un Christ en croix sculpté en 1551 par l’artiste Philippe de Vries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 34aLa sacristie, œuvre de l'architecte João de Castilho , fut construite entre 1517 et 1520. Elle est recouverte de voûtes à lierneset tiercerons.

 

 

 

 

 



Le cloitre

Lisbonne Hiéronymites 10On y accède par la sacristie. Le plan de forme carrée de 55m de côté est coupé aux angles, ce qui compose un octogone.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 12Deux étages seront conçus en 1502 par Diogo Boytac, adaptés par João de Castilho en 1517 et terminés par Diogo de Torralva en 1541.

 

Lisbonne Hiéronymites 11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 28On accède au deuxième étage par un escalier impressionnant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 37aLa salle capitulaire ne fut achevée qu’en 1886 et ne fut jamais utilisée.

Lisbonne Hiéronymites 38a

 

 

 

 

 



Lisbonne Hiéronymites 23De style manuélin, le cloitre est un exemple frappant de l’utilisation conjointe des styles Gothique finissant et Renaissance.

 

Lisbonne Hiéronymites 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 13Il se caractérise par des pierres finement sculptées de motifs inspirés par des thèmes nautiques tels que chaînes, câbles, sphères et ancres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Lisbonne Hiéronymites 21Les sculptures sont aussi inspirées de symboles religieux, comme des éléments de la Passion du Christ, mais aussi des symboles représentant la royauté, le tout agrémenté d’un bestiaire fantastique.

Lisbonne Hiéronymites 27

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisbonne Hiéronymites 31

https://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_des_Hi%C3%A9ronymites

http://www.linternaute.com/voyage/portugal/lisbonne/monument/monastere-des-hieronymites/

http://www.cityzeum.com/mosterio-dos-jeronimos