Historique



Neuilly_en_Donjon_0La présence de statuettes en bronze de Cérès, Mars et Hercule indique que l’endroit était fréquenté par les gallo-romains. Neuilly (Nulhi, Nuilliacus, ecclesia de Nulleyo au XIVe siècle) provient du nom latin Novellius ou Nobilis, propriétaire des terres, Donjon fut rajouté plus tard et provient de la châtellenie du Donjon dont la commune dépendait. La bourgade fut réellement créée lors des invasions Vikings, quand les habitants d’Avrilly, au bord de la Loire, se réfugièrent sur les hauteurs.

 

 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_12Les villageois firent appel aux constructeurs de la rive droite pour la construction de leur église, vers 1140,  c’est pour cette raison qu’elle se rapproche des églises du Brionnais, comme Montceaux-l’Etoile. Là, un bel exemple de retournement.


 

 

 

 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_17Elle fut dédiée à Marie-Madeleine et dépendait à l'origine du diocèse d'Autun. Elle fut placée sous le patronage du prieuré de Marcigny.  D'importants travaux de rénovation (toiture, charpente, façade occidentale et portail) furent entrepris entre 2008 et 2010, dont une partie à la charge de la petite commune. Un mécène américain les prit alors en charge.

 

 

 



L’extérieur


Neuilly_en_Donjon_9L’église est construite en blocs irréguliers de grès et de granite reliés par un épais mortier.  Les plus belles pierres furent gardées pour les angles, les parties basses de la façade et pour le portail.  La toiture est surmontée d’un petit clocher en bâtière.

Neuilly_en_Donjon_7

 

 

 

 



Neuilly_en_Donjon_6La façade ouest est constituée d'un mur avec fronton triangulaire, d'une fenêtre romane dans sa partie haute et d'un portail finement taillé, étudié plus loin. Deux voussures forment l'arc du tympan.


 

 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_8L’abside en hémicycle présente un seul modillon centré.  Il est la représentation d’un Baphomet qui est, comme le dit Fulcanelli,  «l’hiéroglyphe complet de la science, figurée ailleurs dans la personnalité du dieu Pan (tout, universel), image mythique de la nature en pleine activité».

 

 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_Baphomet_aApporté en occident par les Templiers, c’est l’image synthétique de toute leur science et de leur tradition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



L’intérieur


Neuilly_en_Donjon_14Très sobre, sans aucun motif architectural particulier, il se compose d’une nef unique charpentée, d’une travée de chœur voûtée en berceau et d’une abside en cul-de-four.


 

 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_16La nef initiale ne possédait que 4 fenêtres toujours visibles et 3 portes. Au XIXe siècle, une voûte en plâtre la surmontait, ce qui provoqua la perte des fenêtres romanes, remplacées par de larges baies ouvertes. L’église fut entièrement rénovée en 2010, l’intérieur enduit, ce qui le rend plat.


 

 

 

 

Neuilly_en_Donjon_19Avant 1950, l'église possédait un autel en bois et l'office se déroulait normalement, face à l'est, dos à l'assistance. Il fut remplacé par un autel en pierre pas trop moche présentant un bas-relief très moche.


 

 

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Neuilly-en-Donjon

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Sainte-Marie-Madeleine_de_Neuilly-en-Donjon

http://www.art-roman.net/neuillyendonjon/neuillyendonjon.htm

http://www.donjonvallibre.com/tourisme_1.asp?ref_com=9

http://mydas.ath.cx/bourgogneromane/edifices/neuillyendonjon.htm

http://www.jacquet.fr/references/eglise-saintemariemadeleine-de-neuillyendonjon

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ccmed_0007-9731_1965_num_8_31_1349