Vindecy_1L’étymologie de Vindecy proviendrait de la racine gauloise Vuindo, blanc, ou de Vindonissa, déesse gauloise de la fertilité, de même racine. Au XIIe siècle, l’église est mentionnée dans une bulle de l'abbaye de Saint-Martin d'Autun, « Ecclesiam de Vindeciaco ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Vindecy_3Dédiée à saint Martin, donc érigée sur un ancien lieu de culte païen, elle ne devint romane qu'après l'an 2000... En effet, les façades étaient recouvertes d'un enduit en ciment dissimulant la maçonnerie en «arêtes de poisson», l’Opus Spicatum des spécialistes.

 

 

 

 

 

Vindecy_2Tous les murs de la nef sont donc romans.

 

 

 

 

 

 

 

Vindecy_5Elle fut très remaniée au XIXe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vindecy_6Dans le mur nord de la nef s’ouvre une chapelle gothique, possédant des vitraux flamboyants du XVe siècle. Elle est ornée d'armoiries, celles des Balzac d'Entragues et des Leviste. On retrouve ces armoiries en divers endroits du château d'Arcy pour lequel, dit-on, aurait été commandées les tapisseries de la Dame à la licorne.

 

 

 

 

 

Vindecy_4A l’entrée, un bénitier au nom de Jacques d'Amboise, évêque de Clermont en 1504. C’est lui qui, en tant qu’abbé de Cluny, acheva le palais abbatial de Paray-le-Monial en 1485.