Saint_Bonnet_de_Cray_1L’église, remarquable par la grande dimension de ses matériaux, fut construite à la fin du XIIe siècle. Elle fut dédiée à saint Bonnet, évêque de Clermont au VIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_18La nef, ainsi que les archives de la paroisse, furent brûlées par les Huguenots entre 1569 et 1575.

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_16Comme ses voisines de Fleury-la-Montagne, Ligny, Vauban ou Saint-Laurent, elle ne possède plus de roman que le chœur, l’abside et le clocher, la nef ayant été reconstruite au XIXe siècle.
Saint_Bonnet_de_Cray_9

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_13Le clocher trapu, de plan carré, a conservé son toit plat couvert de tuiles creuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_12Il ne comporte qu’un seul étage de baies géminées très ébrasées.  
Saint_Bonnet_de_Cray_4

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_6Les voussures en plein cintre retombent sur des groupes de quatre colonnettes ornées de chapiteaux sculptés.
Saint_Bonnet_de_Cray_5

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_11Parmi les sculptures, un orant, des feuillages à fleurs épanouies, et une belle représentation du verbe par l’intermédiaire de feuillages sortant de la bouche d’un homme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_10La corniche du toit est soutenue par des modillons. L’un d’eux, à l’angle sud-est, représente une tête humaine tirant la langue, symbole de la parole sacrée. Pour l’entendre, il faudra de grandes oreilles.

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_plan_2L'église est de plan très simple.

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_17aLa nef communique avec la croisée du transept par une grande arcade en cintre brisé, à double rouleau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_20La croisée du transept, voûtée par une coupole sur trompes, communique avec le chœur par un arc triomphal, en cintre brisé, à double rouleau.
Saint_Bonnet_de_Cray_25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_19La travée de chœur, éclairée par un oculus, est voûtée en berceau brisé.
Saint_Bonnet_de_Cray_24

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_21Des colonnes engagées supportent les retombées intérieures des arcs. Les piliers sont cantonnés de pilastres cannelés du côté de la nef et de colonnes engagées pour la retombée des grandes arcades.
Saint_Bonnet_de_Cray_26

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_22L’abside en hémicycle, voûtée en cul de four, est éclairée par trois petites fenêtres en plein cintre fortement ébrasées dont l'ouverture est encadrée dans un système d'arcatures en plein cintre retombant sur des colonnettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Bonnet_de_Cray_23http://pjpmartin.pagesperso-orange.fr/site/FMD2.htm#15