Oy__1L’église d’Oyé est placée sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste, ce qui semble indiquer une certaine ancienneté, peut-être de l’époque mérovingienne. Etymologiquement, Oyé proviendrait d’un nom propre gallo-romain, Audius, et renvoie à l’ancien français oyez, ouïr, entendre, percevoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

Oy__3Le monument n’a conservé de l’époque romane que le clocher percé de baies géminées encadrées par une double archivolte retombant sur de fines colonnettes surmontées de chapiteaux sculptés. La toiture à quatre pans repose sur une corniche ornée d’arcatures lombardes.

 

 

 

 

 

Oy__2A l’intérieur, le massif de structure qui supporte de clocher est lui aussi roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oy__4L’église Saint-Jean-Baptiste est devenue ce que l’on appelle une église à nef inversée, la partie romane à l’est du clocher ayant été détruite. Le chœur est donc situé à l’ouest. La nef actuelle date du XIXe siècle.

Oy__5