Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_5Au départ, une source dans la forêt. La Touche provient étymologiquement d'un ancien mot préceltique qui désignait l'état de la forêt après défrichement, c'est à dire un bosquet ou un bois. la source n’est connue que des gens du coin, qui savent depuis longtemps que ses eaux sont guérisseuses. Une légende récente raconte qu’au XVIIIe siècle, une femme allant du hameau de Montmegin, dépendant de Semur-en-Brionnais, au hameau du Bas-des-Augères en direction d’Anzy-le-Duc, se fit renverser par un chariot, passa sous ses roues et en ressortit intacte.

 

 

 

 

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_6

En remerciement à la Vierge qu’elle crut être responsable de ce miracle, elle fit mettre une statue dans le creux d’un chêne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_7La statue est posée maintenant dans un petit oratoire construit au-dessus de la source qui n’est plus très guillerette. Derrière, un bassin abandonné.

 Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_8

 

 

 

 

 

 

 

 

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_1En remontant le chemin par le nord, on arrive à la chapelle Notre-Dame de la Touche.

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_3Elle fut construite à la suite d’un vœu fait par les habitants d’Anzy-le-Duc en 1870 s’ils étaient épargnés par la guerre. Elle fut consacrée le 9 septembre 1874.   

Anzy_le_Duc_chapelle_de_la_Touche_4