Historique



blason_dominicainL’Ordre des Prêcheurs (Ordo Prædicatorum) plus connu sous le nom d'Ordre dominicain, est né en France sous l'impulsion de Dominique de Guzmán en 1215. Il appartient à la catégorie des ordres mendiants (dominicains, franciscains, carmélites et augustiniens).

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_planSuivant la règle de saint Augustin, les dominicains n’ont pas de vocation monastique (pas de clôture), c’est la raison pour laquelle on parle de couvent et non de monastère. Les Ordres mendiants apparurent avec la croissance des villes où ils s’installèrent. Ils ont donc dû adapter leurs bâtiments aux zones urbaines.

 

 

Bolzano_Dominicains_14Le couvent des dominicains de Bolzano, premier exemple de véritable architecture gothique du Tyrol du Sud, fut construit vers 1270 (durant la même période s’installèrent aussi à Bolzano les franciscains et l’Ordre teutonique).  A cette époque, il se trouvait à l'extérieur du noyau urbain, entouré par  les rivières Talvera et Isarco. Il comprenait un vaste terrain pour la culture de plantes, perdu lors des années 30, quand la ville (et le gouvernement fasciste) décida de le transformer en un nouveau quartier.

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Plan_actuelAu XIVe siècle, le couvent se développa, et devint un important centre culturel. Trois cloîtres et plusieurs chapelles furent construits.

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_11Le couvent fut supprimé par Joseph II en 1785 et fut gravement endommagé par les bombardements de la seconde guerre mondiale.

Bolzano_Dominicains_13

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_12Il fut restauré et rouvert en 1960.

 Bolzano_Dominicain_1944

 

 

 

 

 

 

 L’église


Bolzano_Dominicains_2La première église date de 1270.
Bolzano_Dominicains_plan_XIIe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_4Au début du XIVe siècle, elle fut reconstruite et agrandie. Elle comprenait alors une seule salle avec un plafond en bois, le chœur étant couvert de voûtes d'ogive.
Bolzano_Dominicains_Plan_XIVe

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_10Entre 1458 et 1468 la nef de l'église fut refaite en voûtes gothiques reposant sur des piliers octogonaux.

Le chœur fut reconstruit dans le style baroque en 1700.

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_7L'église avec la chapelle Saint-Jean et le cloître avec la chapelle Sainte-Catherine possèdent des fresques d’une rare richesse. 

Bolzano_Dominicains_8

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_9Ce fut l’école de Padoue et Giotto pour la première moitié du XIVe siècle, l’école de Vérone à la fin du XIVe, l’école locale dite de Bolzano (combinant les styles italiens et allemands) et Friedrich Pacher au XVe.
Bolzano_Dominicains_6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chapelle Saint-Jean

 

Bolzano_Dominicains_Chapelle_Saint_Jean_1La chapelle Saint-Jean, située à l'arrière de l'église entre le chœur et la sacristie, fut commandée par les familles de Rossi et  Botsch, banquiers florentins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Chapelle_Saint_Jean_2Elle est considérée comme "le joyau" de la peinture de Giotto dans le Tyrol du Sud. Les fresques ont été exécutées entre 1330 et 1370. Cette partie de l'église était strictement réservé aux moines.
Bolzano_Dominicains_Chapelle_Saint_Jean_3

 

 

 

 

 

 

Le cloître

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_1Le cloître du couvent, le seul qui nous reste des trois fut mentionné pour la première fois en 1308. Au départ, le toit était plat, en bois, soutenu par des poutres.Les murs étaient déjà couverts de fresques.

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_3

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_2Il fut reconstruit en 1495 par Hans Hueber, qui lui donna des voûtes en pierre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_10Les fresques furent recouvertes de nouvelles peintures.

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_maquetteDurant la deuxième guerre mondiale, trois de ses chapelles furent détruites. Il fut restauré et rouvert au public au XXe siècle.

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_12Les quelques vestiges de fresques ayant survécu au bombardement font preuve de la richesse du trésor perdu. Les murs restaurés sont maintenant blanchis à la chaux.
Bolzano_Dominicains_Clo_tre_13

 

 

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_14Il reste quand même une fresque datant de la fin du XVe siècle, attribué à Friedrich Pacher qui travailla dans le cloître en 1496 : de style gothique tardif avec des influences Renaissance, elle représente un "Hortus conclusus", c'est à dire un jardin entouré de murs, plein de symboles mariaux et d’animaux symboliques comme la licorne, le phénix et le pélican.


 

 

 

La chapelle Sainte- Catherine

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_4La chapelle Sainte- Catherine, construite entre 1335 et 1340, s'ouvre sur le cloître et présente elle aussi des fresques de l’école de Giotto.

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_7

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_6Elle sert aujourd’hui de chapelle pour les mariages.

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La salle capitulaire

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_8La salle capitulaire fut quand à elle construite entre 1340 et 1345. On y voit clairement le passage du style roman au gothique.

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_9

 

 

 

 

 

 

Bolzano_Dominicains_Clo_tre_16http://www.bolzano.net/chiesa-domenicani.htm
http://www.bolzano.net/convento-domenicani.htm
http://it.wikipedia.org/wiki/Chiesa_dei_Domenicani
Bolzano_Dominicains_Clo_tre_15