L’extérieur



V_rone_San_Procolo_5La façade date du XIIe siècle. Elle présente le toit d’un ancien porche, décoré de fresques du XIVe siècle. De chaque côté, deux doubles fenêtres à meneaux. Sur le dessus, une fenêtre octogonale du XVIIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_3Sur le côté sud fut construit au XVe siècle un porche à colonnes de marbre rouge, partiellement fermé au XVIIe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’intérieur



V_rone_San_Procolo_planL’église possède une nef unique.
V_rone_San_Procolo_7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_32De chaque côté de l’entrée, des monuments funéraires, construits en 1492, gardent les reliques des saints : à droite Procolo et Agapito, à gauche Euprepio et Cricino, représentés par un sculpteur anonyme du XVe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_13Le chœur et l’imposant arc de triomphe, réalisés selon une technique typique de l'art roman de Vérone avec alternance de galets, de briques et tuf, ont été bien mis en valeur lors de la restauration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_11Derrière l’autel, une peinture de 1764 de Giorgio Anselmi, représentant saint Blaise guérissant des malades. Les fresques murales ont été réalisées au XIIe siècle.

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_12Aux pieds du mur de l’abside, un fossé  rend visible les fondations du Ve siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_10A gauche de l’abside, une statue en pierre sculptée par Giovanni di Rigino en 1392. Elle représente saint Proculus bénissant sur son trône, et se trouvait dans la basilique de San Zeno.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_9Une statue de Vierge noire, de facture récente, contribue à donner à l’église une ambiance de recueillement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_14Sur la gauche, une peinture de 1710, les pèlerins d’Emmaüs, attribué à Pasquale Ottino.

 

 

 

 

 

V_rone_San_Procolo_15Plus loin, les peintures des portes de l'orgue de Saint-Zénon de 1490, sur lesquelles sont représentés Saint Zénon, saint Benoît et l'Annonciation, insérés dans une structure qui représente une église à deux étages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un escalier central descend vers la crypte.