Saint_Romain_le_Puy_2


Saint_Romain_le_Puy_4Il est dit que la première chapelle fut construite au IV ème siècle sur le neck (piton volcanique) de Saint-Romain par saint Martin de Tours, bien connu pour avoir créé les premiers monastères en Gaule, et pour avoir remplacé les temples païens et les mégalithes par des églises. C’est exactement la même configuration que pour la chapelle de Saint-Michel d’Aiguilhe, au Puy en Velay. D’ailleurs, la même énergie s’en dégage.

 

 

Saint_Romain_le_Puy_5Il semblerait donc qu’il y ait eu, dans les temps reculés, un mégalithe posé au sommet de la colline (une pierre percée en forme d’auge, à ouverture circulaire, dont l’avocat Grangeon de Montbrison raconte que l’on y déposait les enfants chétifs pour les faire vivre), transformé en sanctuaire druidique au temps des celtes.

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_21aLa présence de nombreuses pierres de remploi d’origine gallo-romaine dans la structure même de l’édifice, des trois enceintes du château ainsi que la symbolique des chapiteaux tendent à prouver l’ancienneté du sanctuaire. La chapelle devint vite populaire, et un premier village se construisit à proximité.

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_7 

Saint_Romain_le_Puy_11En 993, Boschitaleus Miles, le seigneur du lieu, fit ériger la première église et en fit don à l’abbaye d’Ainay. Ainay désigna Aldebertus comme premier prieur, et les premiers bâtiments du monastère se mirent en place ainsi que le château en 1007.

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_74Aldebertus fit agrandir l’église vers l’est. Il mit en place une crypte afin de recevoir les reliques de saint Romain, et pour cela, remplaça l'ancienne abside et les absidioles. Les travaux s’achevèrent en 1017, date à laquelle le nom de Saint-Romain-le-Puy apparut.

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_8En 1173 l’archevêque de Lyon céda les lieux au comte du Forez Guy II. Au XIII ème siècle, la vigne plantée alentours donnait le vin de Nuyts. Le vignoble disparut pendant la guerre de 14, mais en 1997 il fut replanté sur les pentes du pic : le Viognier depuis porte le caractère de son sol basaltique.

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_37La peste noire en 1348, qui ne laissa que trois habitants dans le bourg, puis la guerre de Cent Ans affaiblirent le prieuré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_28Au XV ème siècle, le prieur Jacques de Bouthéon fit édifier une chapelle sur le mur nord de la nef ainsi que le portail ouest. C’est grâce à lui et à ses mémoires, réalisées à partir d’anciennes archives en sa possession (comme les actes primitifs de l’église) que nous connaissons mieux l’histoire du sanctuaire.

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_12Les reliques de saint Romain furent probablement détruites par le baron des Adrets et ses troupes calvinistes lors de leur passage en 1562. En 1633, sous Louis XIII, les murailles du château furent détruites par ordonnance de Richelieu.
Saint_Romain_le_Puy_31

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_13Le prieur fut remplacé par un simple chapelain dépendant d’Ainay, les derniers moines furent transférés à Lyon. En 1666, Jacques de Bérulle, archevêque de Lyon et prieur non-résident de Saint-Romain, décida de mettre fin à la communauté. Les bâtiments tombèrent peu à peu en ruine, et ce qui restait du prieuré fut vendu comme bien national en 1789, pendant la révolution.

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_62La famille Jullien de Pommerol, alors propriétaire des lieux, donnèrent l’église à la commune en 1885 sous réserve qu'elle en assure l'entretien. Les premiers travaux furent entrepris, et les peintures murales dégagées en 1887.
Saint_Romain_le_Puy_16

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint_Romain_le_Puy_46

http://www.forez-info.com/encyclopedie/memoire-et-patrimoine/23-un-cri-vers-le-ciel-le-prieure-de-saint-romain-le-puy.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_prieurale_de_Saint-Romain-le-Puy

http://www.mairie-saintromainlepuy.fr/fr/information/14875/histoire


« Le prieuré de Saint-Romain-le-Puy » (Publications de l’université de Saint-Etienne, 1992)