Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_1La façade fut refaite en 1827, première en France  à adopter le style néo-classique. Elle remplace celle qui fut malheureusement détruite et qui comportait un clocher roman.
















Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_5Le transept comporte une petite porte gothique, surmontée d’un tympan.


















Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_2Un jardin entoure le chevet et longe l'absidiole nord romane, puis contourne l'absidiole gothique majeure.
Chalon_sur_Sa_ne_6
















Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_Plan_0L'édifice mesure près de 63 m de long à l'intérieur et la voûte principale s'élève à un peu plus de 24 m de haut. Il comprend trois nefs, dont une nef centrale, un transept saillant, un chœur et un sanctuaire. Il possède une longueur intérieure de 62,9 mètres et une largeur de 21,4.























Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_17A l’entrée principale, deux bénitiers en pierre monolithe : sur l’un décor de têtes de béliers, sur l’autre décor de têtes de lion.
Chalon_sur_Sa_ne_8











Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_15La nef se compose de piliers flamboyants (pilastres cannelés, colonnes engagées et bases moulurées), assis sur des piliers romans datant de la seconde moitié du XII ème siècle. La greffe du gothique sur des bases romanes est bien visible.























Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_18Sur les arcs brisés, assis sur les piliers romans, d'inspiration clunisienne, ont été montés des faisceaux de colonnettes jusqu'à la voûte, de croisée d'ogives. Cette structure encadre deux étages de galeries. Au premier étage le triforium qui présente une balustrade pleine dans la nef et une ferronnerie tardive dans le chœur, et des colonnettes sans chapiteaux s'épanouissent en arcatures trilobées ou à chapiteaux à feuillage.






Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_35La nef s'achève, après sept travées, par une curiosité architecturale : une grande rose intérieure. Gothique, elle est percée au dessus de l'arc roman, qui sépare la nef centrale du transept. Il s'agit d'un vestige du temps où la nef, encore romane, couverte d'un plafond plat, était plus basse que le transept. Cet arc franchi, on arrive dans la croisée du transept, puis au chœur, qui est surmonté de deux marches. Comme la croisée du transept, il possède des piliers et des arcs romans, plus raffinés.



















Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_26Pour accéder au sanctuaire, il faut franchir trois marches. Il est entièrement gothique, l'abside semi-circulaire a été remplacée par cette abside à cinq pans. Les trois fenêtres du rez-de-chaussée sont encadrées de deux colonnettes.











Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_32Les voûtes de certaines chapelles sont en gothique flamboyant, ainsi qu'un dais de pierre qui abritait le tombeau d'un évêque mort en 1480. Des grilles de pierre ou claustras ferment les chapelles du bas-côté sud, particularité du chalonnais.










Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_25Des éléments de peinture ancienne sont encore visibles, d'anciennes fresques du XV ème siècle ont été récemment restaurées ou dégagées : sur la voûte de l'absidiole nord un Christ pantocrator entouré des 4 symboles des évangélistes, une dormition et le couronnement de la Vierge.









Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_22Un triptyque de 1608 représente un Christ en croix avec des anges recueillant le sang des plaies, entre saint Anatole (ermite de Salins) et saint Loup, évêque de Chalon (vers l'an 800).











Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_36Une tapisserie, placée en 1965, provenant de Bruxelles, et datant de 1510, vient agrémenter le sanctuaire.  En haut à gauche, Melchisédech, roi de Salem, offre à Abraham le sacrifice du pain et du vin. En bas à gauche, la manne tombe du ciel à la prière de Moïse, bâton levé vers la nuée : nourriture mystérieuse qui ne dure qu’une journée. En bas à droite, la Pâque juive : les hébreux debout, le bâton à la main, mangent l’agneau pascal et les herbes amères, nourriture de ceux qui sont en marche. En haut à droite, la Cène.





Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_21La voûte de la nef est ogivale, alors que les voûtes des bas-côtés sont des voûtes d'arêtes encore romanes, soutenues par des berceaux brisés.
Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_30
















Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_28Le transept est couvert de berceaux brisés.













Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_6http://www.chalon.fr/site/Accueil-1360.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-Vincent_de_Chalon-sur-Sa%C3%B4ne











Chalon_sur_Sa_ne_Saint_Vincent_16