Corgoloin_7Corgoloin est issu d'un domaine mérovingien : Godeleni curtis. Le village s'est développé rapidement au temps des ducs capétiens de Bourgogne.
Corgoloin_14










Corgoloin_1L’église Sainte-Anne, inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques, fut construite au XIII ème siècle. De style roman cistercien, elle est caractérisée par un chœur à chevet plat éclairé par deux fenêtres surmontées d’une rosace.
Corgoloin_6









Corgoloin_2L'église fut érigée dans une pierre brun-rose unique dans la région et dont les carrières sont maintenant épuisées.
Corgoloin_3
















Corgoloin_12Pillée et brûlée par les Croates de Galas en 1636, l’église fut réparée notamment grâce à la contribution du Seigneur de Cussigny et celui de Premeaux, Hélie Hugon.











Corgoloin_5Au XVIIème siècle, la voûte détruite fut remplacée par une charpente en forme de vaisseau renversé, qui rappelle la charpente de « la Salle des Pôvres » de l’Hôtel-Dieu de Beaune.
Corgoloin_10















Corgoloin_4Le dallage en pierres a été réalisé avec les pierres tombales qui entouraient l’église ; on y voit notamment les tombes d’Etienne de Nanteuil, Seigneur de Cussigny en 1472 et d’Hélie Hugon, Seigneur de La Chaume en 1634.
Le chœur s’ouvre sur trois chapelles. Les baies sont en plein cintre. Le maître-autel renferme les reliques de Saint-Justin, Saint-Maximin et surtout Sainte-Anne à qui l'église est dédiée.








Corgoloin_8A l’entrée du chœur, une poutre de gloire provenant de l’ancienne chapelle du Château de Cussigny.
Corgoloin_9
















Corgoloin_13http://quatuormanfred.com/spip.php?article34
Corgoloin_11