Santenay_Mont_de_S_ne_1En montant depuis Santenay en direction du cirque du bout du monde se trouve le hameau de Saint-Jean, dominé par les falaises du Mont de Sène. Cette montagne est également connue sous le nom de Montagne des Trois Croix ou bien Mont Saint-Jean. Le site fut occupé depuis le néolithique, comme en témoignent les dolmens et tumulus retrouvés lors de fouilles. Parmi eux, le dolmen dit du Cul Blanc.
Santenay_Mont_de_S_ne_2







Santenay_Mont_de_S_ne_4A l'emplacement des trois croix en béton que l'on voit maintenant se trouvait un ancien lieu sacré celte, repris par les romains qui y bâtirent deux temples : l'un dédié à Mercure, l'autre à la déesse tutélaire de la source qui coule au pied de la falaise, donnant naissance à un petit torrent primitivement appelé Narosse, baptisé de nos jours le Terron. Ces temples furent détruits au début du V ème siècle : des fragments de colonnes sont conservés au musée d'Autun.




Santenay_Mont_de_S_ne_3La partie basse de la falaise est occupée par le Bois de la Fée.














La légende veut qu'un dimanche, un paysan accompagné de sa femme, de ses deux enfants et de son chien, au lieu de respecter le jour du Seigneur, était parti labourer la terre à cet endroit . La fée horrifiée par le sacrilège, transforma les mécréants en pierre.
Il n'y a pas très longtemps, on voyait encore nettement quatre tas de pierres au milieu du bois qui empêchaient la végétation de pousser et qui représentaient les bœufs de l'attelage.
Le paysan, la paysanne pour leur part sont devenus des roches à forme vaguement humaine que l'on appelle le Vilain et la Vilaine et qui sont encore visibles. A côté de la Vilaine, deux petits rochers rappellent le souvenir de ses enfants.

http://www.ville-de-santenay.fr/santenay/fr/la_ville/histoire.htm