Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_1L'histoire du sanctuaire appelé aujourd'hui Notre-Dame du Chemin remonte bien avant le christianisme.
Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_3












Ladois_Serigny_chapelle_003aSe trouvaient là une source miraculeuse, disparue de nos jours, et un puits celtique, qui existe encore sur le côté nord.
Ladois_Serigny_chapelle_001a
















Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_7Le culte de la déesse-mère fut remplacé par celui de Marie, comme bien souvent.  Au XI ème siècle, une vierge noire était vénérée qui permettait aux enfants morts-nés de revivre le temps du baptême, avant d'être inhumés dans le cimetière tout proche, entouré de buis (on a retrouvé, lors des fouilles, les sépultures : ces enfants devaient être enterrés séparément des autres chrétiens).

Ladois_Serigny_chapelle_004aC'était un  culte dit "à répit".Il existe encore la piscine qui servait aux rituels des offices...










Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_11Le sanctuaire, construit sur le "tapet" ou tertre, où les marchands, commerçants de l'étain et du sel s'arrêtaient pour se reposer, devint une halte sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, puis un lieu de pèlerinage  recevant les vœux de grossesses des duchesses de Bourgogne. Ces dernières revenaient après leurs couches en cérémonies de relevailles pour remercier la Vierge.







Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_2Les différentes paroisses de Beaune et des villages proches venaient régulièrement en procession. On compta lors de telles manifestations jusqu'à 3000 fidèles en 1512.

Puis la chapelle fut vendue comme bien national à la Révolution. Elle fut habitée, partagée entre plusieurs familles et même utilisée comme grenier, grange et écurie. La partie romane fut ainsi  utilisée jusqu'au début du XX ème siècle tandis que la partie gothique fut rachetée et restaurée à la fin du XIX ème.





Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_12La chapelle se compose de deux parties distinctes : une partie occidentale romane du XI ème siècle, divisée en pièces et étages (anciennement  transept et nef), et un agrandissement gothique du XVème siècle, chœur et nef, correspondant aux travaux financés en 1434 par le duc de Bourgogne Philippe le Bon.
Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_15













Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_14Il semblerait que la chapelle gothique du XI ème siècle,  était vouée à remplacer la chapelle romane réaménagée au XII ème, mais les travaux furent arrêtés à mi-chemin au moment où la nef gothique rencontre le chœur roman dont l'abside et ses absidioles ont été détruites à ce moment-là.









Ladoix_Serrigny_3bDeux sondages ont permis de prouver l’existence de collatéraux pendant l’état du XII ème siècle de la chapelle. Le plan d’état du XII ème siècle serait donc bien celui d’une église pourvue d’un transept terminé par un triplet d’absides et de collatéraux de même largeur, la nef étant rythmée par des piliers que relient, d’est en ouest, des arcs en plein cintre. Seule la croisée de transept possède encore une voûte d’arêtes, portée par des piliers composés.



Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_4La "Société civile immobilière de Pernand", ancêtre de la "Société des amis de la chapelle Notre-Dame du Chemin" a racheté à quatre propriétaires la partie occidentale de l'édifice et débuté les opérations de restauration qui se poursuivent actuellement.Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_8

Pour voir la carte, cliquer ici.









Ladoix_Serrigny_Chapelle_ND_9