Notre_Dame_du_Cros_3Le site de Notre-Dame-du-Cros se trouve à quelques kilomètres à l'est de Caunes. Ce site fut habité depuis très longtemps : des fouilles récentes ont permis de retrouver sur le sommet de la falaise surplombant les gorges du ruisseau du Cros (affluent de l'Argent-Double) une ancienne muraille en U conservée sur environ 250 m de long. La porte primitive de l'enceinte est doublement protégée par un mur long de 11 mètres. L'intérieur de l'enceinte a livré de nombreux vestiges.







Notre_Dame_du_Cros_2La première occupation du site date du premier âge du Fer, probablement à la charnière des VIIIème et  VIIème siècles avant notre ère. Le mobilier céramique modelé compte des coupes hémisphériques, des écuelles à bord droit, des jattes à col court et des gobelets. Une datation radiocarbone 14C appartenant au niveau situé entre la strate la plus ancienne et celle de réoccupation du site se place entre de 775 et 649 av. J.-C.




Notre_Dame_du_Cros_4La fondation de l'enceinte se situerait donc nécessairement avant cette date approchée.
La deuxième phase d'occupation du site est datée des environs de 600 av. J.-C. Elle est marquée par la réparation de la muraille en au moins deux endroits. Le mobilier comportait deux amphores vinaires étrusques, un petit récipient en tonnelet en pâte rose clair, un fragment de coupe ionienne.









Notre_Dame_du_Cros_27Depuis longtemps donc, ce site fut protégé. Aux pieds de la falaise, à l'entrée du vallon du Cros, nous avons maintenant la chapelle Notre-Dame. Mais aussi une source miraculeuse, une grotte,  une vierge noire, un ermitage, tous marques du sacré. On pressent que la dévotion à la vierge Marie a succédé à un ancien culte.







Notre_Dame_du_Cros_5Une légende parle d'une bergère qui avait pour habitude de garder ses bêtes près de la source en compagnie de son enfant malade. Un jour, alors qu'elle priait la Vierge, lui demandant d'avoir pitié, elle sentit une force lui demander d'aller le faire boire à la source.









Notre_Dame_du_Cros_41L'enfant fut instantanément guéri. Les villageois, reconnaissants, firent construire trois petites chapelles en pierres sèches, adossés à la falaise. Ce sont les "capeletos", dont une seule subsiste aujourd'hui. Trois statues y furent placées : la Vierge, saint Joseph et saint Jean.














Notre_Dame_du_Cros_11Notre_Dame_du_Cros_28Sous ses petites chapelles existe une petite grotte surmontée d'une énorme pierre, ressemblant fortement à une table de dolmen... On y célébrait le culte des 3 niches, avant de construire, suite au nombre grandissant des pèlerins, une église de l'autre côté de la rivière.







Notre_Dame_du_Cros_20Une autre légende parle d'une vierge trouvée dans le creux d'un rocher, à l'emplacement de la chapelle actuelle. L'endroit étant désert et trop éloigné du village, on transporta la statue à Caunes, mais toutes les nuits, la statue disparaissait pour regagner son creux de rocher...
Notre_Dame_du_Cros_21














Notre_Dame_du_Cros_23On voulut alors construire une chapelle pour la recevoir; mais le travail exécuté pendant le jour était systématiquement détruit pendant la nuit. Finalement, on jeta  en l'air un marteau de marbrier qui s’en alla tomber à l'endroit même où l'église est aujourd'hui bâtie. On retrouve souvent cette légende du marteau dans les anciens sanctuaires païens christianisés. Mémoire de Thor ?
La statue présentée à droite du maître-autel dans l'église est une copie. L'originale de la fin de l'époque romane est conservée au trésor de la cathédrale de Carcassonne. Tout laisse à penser qu’elle fut une vierge noire.











Notre_Dame_du_Cros_30Une autre légende encore, extraite de "La Minerve française"de février 1818, fut rapportée par  E. de Jouy :"Une femme pieuse tourmentée par la fièvre et la soif n'osait tremper ses mains dans le creux de la fontaine de Notre-Dame-du-Cros pour se désaltérer de son eau.















Notre_Dame_du_Cros_31Elle invoque la Vierge: une coupe sort du rocher; elle boit, elle est guérie; et depuis ce temps des milliers de fiévreux attestent par leur guérison la vertu fébrifuge de la tasse de Cros. Nul homme jusqu'ici n'a pu connaître la matière dont cette coupe miraculeuse est composée.









Notre_Dame_du_Cros_35Cette écuelle ou coupe est d'une matière rougeâtre inconnue; elle porte au dos des caractères que nul n'a pu déchiffrer. Les pèlerins cherchaient à en prélever des parcelles, si bien qu'un aumônier du Cros, l'abbé Jaffus, crut devoir la protéger en la faisant revêtir d'une cuirasse en argent."

La source sacrée guérit de la fièvre, mais aussi la vue, et peut-être…






Notre_Dame_du_Cros_40Le mardi 30 juin, descendant de la carrière de marbre, un incendie gagnait le chemin du sanctuaire à une allure vertigineuse. L'espoir était mince que survive le site. Le mercredi matin, le feu s'est arrêté... devant la croix de pierre qui, traditionnellement, marquait l'entrée de la colline du sanctuaire.








Notre_Dame_du_Cros_6La chapelle fut fondée vers l’an 900. La bulle du pape Gélase II de 1119, adressée à l'abbé Arnaud de Caunes, cite la villa du Cros et son église parmi les possessions du monastère. Une confrérie de Notre-Dame du Cros apparaît à Caunes à la fin du XIIème siècle, mais il n'existe de renseignements sur les processions qui se déroulaient au Cros qu'à partir du XVIIème siècle.













Notre_Dame_du_Cros_8Elles avaient lieu régulièrement pour les fêtes de l'assomption et de la nativité de la Vierge. On en organisait aussi avec les reliques des martyrs de Caunes pour demander la pluie en période de grande sécheresse.










Notre_Dame_du_Cros_10La semaine sainte était encore une période de grande activité liturgique. Depuis une date indéterminée un ermite veillait à l'entretient du site et assurait la garde de la chapelle. Des foires s'y tenaient les 8 et 9 septembre. La puissance de la tradition était telle qu'elle brava la révolution.









Notre_Dame_du_Cros_9Une procession avec les reliques eut lieu le 25 août 1793. Mise en vente le 11 thermidor an IV, la chapelle fut achetée par le frère de l'ermite qui s'empressa de la rétrocéder, le 21 messidor an V, à une association groupant 300 citoyens de Caunes.















Notre_Dame_du_Cros_18Il ne subsiste rien de l'église mentionnée en 1119. Tout fut reconstruit au XIVème siècle. On commença par la nef à laquelle fut ajouté un chœur rectangulaire de même largeur.
















Notre_Dame_du_Cros_26On éleva ensuite le porche du midi et diverses chapelles au nord, au sud et à l'ouest, cette dernière remaniée en 1915.












Notre_Dame_du_Cros_17Tout était voûté d'ogives, mais le couvrement a été refait a deux reprises comme le prouvent d'anciennes nervures entre la dernière travée de la nef et le chœur.











Notre_Dame_du_Cros_7On a conservé trois clés de voûte gothiques, dont l'une en l'honneur de la vierge, qui est représentée entre deux anges porteurs de cierges.

Notre_Dame_du_Cros_16











Notre_Dame_du_Cros_14Sous le porche figure une vierge à l'enfant qui appartient au groupe des vierges audoises de la première moitié du XIVème siècle. Elle est présentée dans une niche du XVème siècle qui fut retaillée pour la recevoir.
Notre_Dame_du_Cros_15















Pour voir la carte, cliquez ici.