Cruas_1L'abbatiale fut construite au débouché du ravin du ruisseau de Crûle, au-dessus du lit majeur du Rhône. Le site fut occupé au moins depuis la fin du Ier siècle. 
















Cruas_41Sous l'actuelle église abbatiale ont été retrouvés les vestiges d'une villa gallo-romaine, installée sur l'itinéraire de Lyon-Vienne à Nîmes, l'ancienne voie romaine "d'Antonin-le-Pieux", aujourd'hui la N86.











Cruas_30Cette villa fut alors détruite par un incendie.

Cruas_32
















Cruas_4A partir de la fin du Vème siècle, le site fut consacré à la religion avec la construction du premier édifice paléochrétien, à nef unique terminée à l'est par une vaste abside, qui reprend en partie les murs de la villa. Il s'agit d'une fondation d'origine privée au sein d'un grand domaine appartenant à l'évêque de Viviers, Ardulphe.








Cruas_20Dès lors, plusieurs édifices vont se succéder à commencer par l'abbaye fondée en 804 par les moines bénédictins, à l'initiative d'Eribert, comte du Vivarais, qui sera détruite peu de temps après par une crue de la Crûle. Il reste de cette période les vestiges du clocher porche carolingien, présentés à côté de ceux de la villa.














Cruas_8D'autres édifices seront élevés avant la construction de l'église romane actuelle : en 970, l'archevêque d'Arles vint consacrer une chapelle, sous l'invocation de Saint-Michel, que venait de faire construire une dame Gotolinde.










Cruas_19L'église actuelle, consacrée en 1095 par le pape Urbain II, comportait à l'origine trois nefs, longues de quatre travées, voûtées en berceau, un vaste transept avec coupole sur trompes à la croisée et trois absides semi-circulaires, le sol du chœur et du transept dominant de plus de trois mètres celui des nefs et recouvrant une vaste crypte transversale s'étendant sous l'ensemble du chevet et du transept dont elle épousait le plan. Cette crypte abritait les reliques de saint Torquat et de saint Josserand que les fidèles pouvaient venir vénérer sans troubler l'office des moines siégeant au dessus, dans le chœur. Une deuxième crypte fut placée sous la travée principale.


Cruas_13Au XIIème siècle, l'église, devenue trop petite, fut augmentée d'une cinquième travée plus longue que les autres, mais la déclivité du terrain à l'ouest contraignit d'édifier au revers de la façade un escalier permettant de descendre dans l'église : le portail d'entrée se trouve ainsi à peu près au niveau du chœur surélevé. Le monastère prit une grande dimension, se trouvant à la tète d'une quarantaine de prieurés répartis sur quelque huit diocèses.






Cruas_5Dès le XIIème siècle, les débordements du Crûle (Crula Vallis = Cruas) causèrent de graves soucis aux moines, ruinant les bâtiments abbatiaux tandis que des torrents de boue et de graviers envahirent régulièrement l'église.
























Cruas_11À la fin du XVIème siècle, les troubles de la guerre civile les incitèrent à se retirer en 1580 au château abbatial sur la colline : le cloître et les bâtiments conventuels sont ruinés, l'abbatiale saccagée.










Cruas_18À leur retour en 1628 dans le monastère dévasté, ils renoncèrent à déblayer en totalité les nefs qu'ils assainirent tant bien que mal en comblant par des apports de chaux et de décombres, si bien que dès la fin du XVIIIème siècle le sol est partout uniformisé au niveau de celui du sanctuaire. Il ne resta bientôt plus que six moines qui se fondent dans la population. En 1741 l'évêque de Viviers prit une ordonnance visant à la suppression du monastère. Prosper Mérimée fit classer l'abbatiale à l'inventaire des monuments historiques dès 1847.





Cruas_16La visite de l’église se fait par l’intermédiaire de l’office du tourisme, où vous trouverez une charmante personne connaissant les énergies fabuleuses qui se dégagent de l’édifice. Cathy, merci pour tout. L’abbatiale mérite qu’on l’aime autant que vous.

Explications de Cathy Panattoni, de l’office du tourisme de Cruas
http://www.terres-romanes.lu/cruas.htm
http://www.patrimoine-ardeche.com/visites/cruas.htm
http://www.cruas.com/
http://www.ot-cruas.fr/
http://www.medarus.org/Ardeche/07commun/07comTex/cruas.htm
http://ardecol-v2.inforoutes-ardeche.fr/eduetpatri/articles.php?lng=fr&pg=27