Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_1La construction du temple (Longueur 23,85 m, largeur 14,25 m, hauteur 17,30 m) est attribuée au début du règne de l'empereur Auguste vers -20/-10. Le premier édifice, peut-être endommagé par le feu, fut rebâti aux deux tiers lors d'une deuxième campagne de travaux, vers l'an 40. 









Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_7La partie postérieure du temple est la plus ancienne (un mur plein), petits modillons décorés, chapiteaux d'acanthe du type chardonneux. La partie antérieure possède les caractéristiques de l'époque plus tardive : acanthes plus molles.










Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_2Six colonnes corinthiennes en façade et sur les côtés soutiennent l'entablement. Quelque marches mènent au vestibule puis à la loge reconstruite (la cella), qui abritait la statue de l' empereur  Auguste puis celle de Livie, déifiés après leur mort.









Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_3La dédicace à l'empereur divinisé se devine par les traces de lettres en bronze sur la frise est. Dans un deuxième temps, la dédicace à Livie, l'épouse d'Auguste, fut ajoutée en dessous, sur l'architrave.










Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_10Le temple du forum se trouvait au centre de l'aire sacrée, et fut un lieu de reconnaissance de la puissance impériale par la population. Les cérémonies furent célébrées par des prêtres qui seuls y avaient accès, la.population restant en contrebas du podium, sur le dallage du forum. 






Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_4Le forum gallo-romain formait un vaste ensemble public, clos par des portiques à colonnades, où s'exerçaient toutes les fonctions civiques, politiques et religieuses. Autour du temple impérial, l'aire sacrée fut établie en contrebas d'un éperon rocheux aménagé dès l'époque gauloise, dominant le littoral du Rhône à l'ouest.
Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_6













Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_9Le temple doit sa survie à sa transformation sans doute au Vème siècle en église paroissiale de Notre-Dame-la-Vieille, qui devint Notre-Dame-de-la-Vie. La cella fut supprimée et les entrecolonnements comblés. A la Révolution, l'église devint le club des Jacobins puis temple de la Raison. Le tribunal de paix s'y installa ensuite, avant de laisser place en 1822 au musée et à la bibliothèque. La restauration menée à partir de 1853 donna au monument son aspect actuel : la cella fut reconstruite et les adjonctions médiévales supprimées.



Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_5Il est l'un des deux seuls temples romains conservés en France avec la maison carrée à Nîmes. Il fut restauré entre 1852 et 1880 : les éléments de l'église furent supprimés, la cella (chambre de la statue) et l'autel restitués.
Vienne_Temple_d_Auguste_et_Livie_8









http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/vienne/fr/index.html
http://www.asso-chc.net/article.php3?id_article=121
http://www.vienne-tourisme.com/articles/le-temple-d-auguste-et-de-livie-12-1.html
http://www.culture.fr/sections/regions/rhone_alpes/organisme/JEP-ORGS160631