Sigolsheim_7La toponymie de Sigolsheim provient d'un germain nommé Sigwald ou Sigold qui s'y serait établi, au croisement de deux anciennes routes romaines. Sigolsheim, localité mérovingienne, est reconnue dès le VIIIème siècle pour la qualité de son vignoble.
Sigolsheim_33









Sigolsheim_3De nombreuses abbayes, attirées par la réputation de ses vins, y obtinrent des donations dès l'époque carolingienne. Au IXème siècle, Sigolsheim avait déjà trois chapelles. L'une d'entre elles, première chapelle d'une cour domaniale de l'abbaye d'Etival, fut fondée par Sainte Richarde, épouse de l'empereur Charles le Gros. Elle devint plus tard l'église paroissiale du village, qui fut entièrement détruit pendant la dernière guerre.
Sigolsheim_17












Sigolsheim_27L'église Saint-Pierre, de type rhénan, fut construite sur l'ancienne à l'extrême fin du XIIème siècle, profondément transformée au XVème (la nef fut allongée de 12m), puis restaurée entre 1950 et 1960.
Sigolsheim_28

Sigolsheim_25












Sigolsheim_9De l'église primitive, il ne reste que quelques éléments à l'intérieur, et à l'extérieur le portail avec son tympan historié.

Sigolsheim_31










Sigolsheim_30Les jambages à colonnettes et à triple ressauts sont surmontés par des chapiteaux ornés de sirènes, d'oiseaux et de têtes humaines. Un tailloir montre une cigogne capturant un serpent, la frise de l'architrave est décorée de rinceaux de vignes et d'oiseaux .

Sigolsheim_11













Sigolsheim_32Sur le tympan, le Christ en gloire remettant les clés à saint Pierre et le livre à saint Paul, est entouré par les donateurs : un noble et un vigneron présentant leurs offrandes.
Le linteau représente l'agneau pascal entre les symboles des évangélistes. L'ensemble du portail et du style de son décor présente des analogies avec le portail Saint-Gall de la cathédrale de Bâle, achevé en 1191.
Sigolsheim_10






Sigolsheim_13La façade fut reconstruite à l'identique au XIXème siècle, c'est sur elle que se concentre l'essentiel du décor. Les bas-côtés sont ornés par une bande lombarde dont les modillons représentent alternativement des têtes d'hommes et de chats.
Sigolsheim_8









Sigolsheim_26Le clocher, composé de deux étages avec des baies géminées et surmonté d'un toit en bâtière, fut entièrement reconstruit après 1945, en partie avec des éléments anciens retrouvés sur place.


Sigolsheim_6












Sigolsheim_14L'église a un plan basilical à 3 travées au transept non saillant dans l'alignement des bas-côtés, avec une tour à la croisée. Le chœur est composé d'une seule  large abside centrale semi-circulaire.
Sigolsheim_22









Sigolsheim_23La voûte centrale se caractérise par l'emploi simultané de l'arc en plein cintre et de l'arc brisé. Ce choix explique l'apparence coupoliforme du voûtement. les sections de la voûte sont rythmées par les doubleaux prenant appui sur les piles hautes. Les nervures sont toriques dans la nef centrale et rectangulaires sur les bas-côtés.
Sigolsheim_20













Sigolsheim_4Les travaux de restauration menés après 1945 ont permis de retrouver les traces de l'église primitive, notamment l'abside, qui était plus large que le vaisseau central et qui fut découverte sous le chœur néo-roman.

Sigolsheim_21













Sigolsheim_15La nef est composée de trois travées doubles et d'une travée simple. Les piliers carrés supportant les arcs, en alternance de taille forts et faibles, correspondent au voûtement. Les travées doubles sont surmontées par des arcs en plein cintre dans lesquels s'inscrivent les baies de la haute nef.
Sigolsheim_2








Sigolsheim_19L'intérieur est orné de plusieurs statues dont un Christ en croix, le groupe de sainte Anne trinitaire du XIVème siècle, la Vierge de Pitié du XVème.

Sigolsheim_16















http://www.alsace-route-des-vins.com/NewVersion/index.cfm/fuseaction/Villages.ShowVillage/ID/53/Language/Fr.cfm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sigolsheim