Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_3Cette chapelle fut construite à la fin du XVIIème siècle, en remplacement d'une antique chapelle Sainte-marie qui se trouvait près du ruisseau du Murbach et qui était délabrée. La nouvelle chapelle dont la première pierre fut posée le 30 mars 1693 fut bâtie dans l’esprit de la Contre-Réforme pour sublimer le culte de la Vierge Marie. Elle doit son originalité au fait qu’elle est une réplique de la "Casa Santa" de Loreto en Italie.













Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_8Les chapelles Notre-Dame de Lorette sont des répliques de la "casa santa", la maison de la Vierge de Loreto en Italie. Cette maison où elle naquit, où elle vécut et reçut l'annonciation fut transportée, selon la légende par les anges, de Nazareth jusqu'à Loreto.
L'histoire véritable est plus simple : lorsque les croisés furent expulsés de Palestine en 1291, un prince byzantin, Nicéphore I Doukas Commène, prit en 1290 l'initiative de transférer une maison typique de Palestine depuis Nazareth jusque dans les Marches italiennes. La maison fut démontée à Nazareth en 1291, débarquée ensuite sur les côtes de Dalmatie et finalement réassemblée à Loreto en 1294.









Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_9Ces chapelles, généralement édifiées du temps de la contre-réforme entre 1650 et 1750 environ, répondent à une règle architecturale bien précise en respectant les dimensions de la casa santa, l'esprit de son décor et son aménagement intérieur. Elles se trouvent généralement situées sur une hauteur en dehors de la localité.

Ainsi la chapelle de Murbach, comme ses consœurs, comporte deux sanctuaires, qui communiquent par la fenêtre de l’ange. Les deux pièces possèdent chacune un autel. La première est voûtée d'arêtes, la deuxième est couverte d'une voûte en berceau.

Il n’y a pas de fenêtre dans la maison de la Vierge. Une cloison en bois dissimule la sacristie avec sa cheminée, le "sacro camino" qui symbolise la cuisine de la Vierge au-dessus duquel se trouvent, dans une niche, la statue de la Vierge et de l’Enfant, couronnés.




Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_10En 1714 le capucin Constantin Mettler fait installer sur le mur arrière de la chapelle un cadran solaire.

La restauration entreprise en 1998 a voulu redonner à la chapelle un décor conforme à l’inspiration baroque d’origine, transposant dans la région l’esprit du sanctuaire italien. Dans la chapelle principale a été restitué le décor en fausses briques, qui existait jusqu'à la restauration de 1946 et qui est conforme à la tradition des Lorette. Les deux murs latéraux sont décorés de grandes peintures murales avec des scènes d’expression figurative, évoquant la vie de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus.










Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_1Le curé Jean-Thébaut Mellecker, restaurateur de l'abbaye de Murbach fit installer un chemin de croix sur le sentier qui mène à la chapelle Notre Dame de Lorette. Le chemin de croix, proposant aux fidèles un chemin spirituel entre l'église et la chapelle est béni en septembre 1873.
Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_5














Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_11La première station représente le mont des Oliviers avec le Christ en prière devant un ange portant un calice. A côté, une statue néo-médiévale de saint Pirmin, sculptée en 1864. Puis les stations sont de simples croix portant des citations des évangiles. La douzième station représente une grande croix adossée au mur de la chapelle près du cadran solaire. Au pied de la croix se trouve Marie Madeleine.













Murbach_Notre_Dame_de_Lorette_7La quatorzième station représente la sépulture du Christ reposant dans une grotte appuyée à la montagne.

http://florival-info.net/page17.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Murbach