27 octobre 2008

Collégiale Saint-Sauveur de Grignan

Grignan_collegiale_8Avant Saint-Sauveur, l'église de Grignan était, dès 1106, l' "Ecclesia Sancti Vincentii de Greynhano", Saint-Vincent. En 1345, cette première église fut remplacée par une autre, que l'on dédia à saint Jean-Baptiste en 1458, et dans laquelle fut établi, en 1484 un chapitre composé de six chanoines. Ce chapitre fut transféré en 1543 dans une nouvelle église dite de Saint-Sauveur, "Ecclesia Sancti Salvatoris de Grignano".







Grignan_collegiale_3La nouvelle collégiale fut construite entre 1535 et 1543 en contre bas du flanc sud/ouest du château par Louis Adhémar de Monteuil, pour la célébration des offices du chapitre des Chanoines.
Grignan_collegiale_4















Grignan_collegiale_2Elle fut l'objet d'une bulle du pape Paul III, du 2 septembre 1539, qui augmenta considérablement les revenus du chapitre. Cet édifice se rattache au gothique méridional tardif avec une nef unique et un chœur pentagonal. Les voûtes sur doubleau et les croisées d'ogives, les fenêtres à remplage ainsi que les deux tours carrées appartiennent également à cette époque.
Grignan_collegiale_6












Grignan_collegiale_7A l'intérieur, la tribune sur trompe, située sur le mur nord de la première travée à 15 m de hauteur, communiquait avec la basse-cour du château. Depuis cette tribune, le comte de Grignan et sa famille pouvaient assister aux offices.
Grignan_collegiale_12














Grignan_collegiale_11Le maître-autel date de 1634. Il est rehaussé d'un retable en bois doré représentant la Transfiguration, signé Ernestimus Grève. Le buffet d'orgue date aussi du XVIIème siècle, oeuvre du facteur flamand Charles de Royer.
Grignan_collegiale_10









Grignan_collegiale_5L'édification de la façade principale a connu au moins deux étapes de construction : une première en 1654 à la demande de Louis-Adhémar compte de Grignan, avec la tour abritant le clocher puis une seconde 26 ans plus tard rétablissant la symétrie. Le portail, sur le modèle antique de l'arc de triomphe, présente une baie en plein cintre et des colonnes corinthiennes supportant le fronton triangulaire. La façade renaissance qui contraste avec l'intérieur gothique est à rapprocher du décor architectural de la façade de la cour du puits du château.
Grignan_collegiale_16










Grignan_collegiale_14La couverture en terrasse qui coiffe la collégiale est, par sa superficie, aussi audacieuse qu'originale. En 1680, elle est soulignée d'une balustrade. De la terrasse, les eaux pluviales s'échappent par des gargouilles que terminant en têtes d'animaux fantastiques

Madame de Sévigné s'éteint au Château de Grignan le 18 avril 1696 : son tombeau, ainsi que celui des Adhémar, est situé dans la crypte du chœur.












http://collegiale.grignan.free.fr/
http://pagesperso-orange.fr/jane/collegiale.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grignan
http://www.geneawiki.com/index.php/26146_-_Grignan

Posté par madame_dulac à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]