Saint_Jean_de_Latran_6Le site sur lequel se trouve l'archibasilique San Giovanni in Laterano fut occupé au début de l'empire romain par le palais des Laterani, dont plusieurs membres servirent comme administrateur de l'empereur : Sextius Lateranus fut le premier plébéien à atteindre le rang de consul, et Plautius Lateranus est devenu célèbre pour avoir été accusé de complot contre l'empereur par Néron. L'accusation a abouti à la confiscation et la redistribution de ses biens.






Saint_Jean_de_Latran_7Le Palais du Latran devint propriété de l'empereur après le mariage de Constantin avec sa seconde femme Fausta, sœur de Maxence. Connu comme "Domus Faustae", il fut finalement donné à l'évêque de Rome par Constantin. On ne connait pas la date réelle de cet évènement, mais le palais accueillit le synode en 313, au cours du pontificat du pape Miltiade. Le palais-basilique fut agrandi, devenant la cathédrale de Rome, le siège des papes comme des évêques.




Saint_Jean_de_Latran__dessinLa dédicace officielle fut faite par Sylvestre Ier en 324, qui la déclara  Domus Dei, et le trône pontifical y fut placé. Depuis lors, elle porte le titre, inscrit sur le fronton, de "Sacrosancta Lateranensis omnium Ecclesia Urbis et Orbis Ecclesiarum mater et caput ", qui signifie "la Très Sainte Eglise de Latran, mère et tête de toutes les églises de la ville et du monde". La basilique fut dédicacée deux fois : par le pape Serge III, à saint Jean-Baptiste au Xème siècle, en l'honneur du nouveau baptistère, puis par le pape Lucius II, au XIIème, à Jean l'évangéliste. Mais la première dédicace est Saint-Sauveur : le nom fut oublié au cours de l'histoire. Le palais adjacent, le Patriarcho, fut la résidence des papes jusqu'en 1309, date à laquelle Clément V fit transférer le Saint-Siège à Avignon. Ce fut le début du déclin. 

Saint_Jean_de_Latran_2San Giovanni avait déjà subi des dégâts lors des sacs de Rome, par Alaric Ier en 410, puis Genséric en 455. Un tremblement de terre la détruisit en l'an 896. Reconstruite entièrement par le pape Serge III au Xème siècle, elle fut à nouveau détruite par un terrible incendie dans la nuit du 6 mai 1308 sous le pape Clément V qui la fit reconstruire. Les travaux furent terminés sous le règne de son successeur Jean XXII. Elle fut encore endommagée par un séisme en 1349, puis par un autre incendie en 1361, et à nouveau restaurée par Urbain V qui confia les travaux à l'architecte Giovanni Stefani.










Saint_Jean_de_Latran_22L'édifice actuel est en fait une reconstruction du XVIIème siècle, due pour la nef et l'aménagement intérieur à l'architecte Francesco Borromini, réalisés pour le pape Innocent X à l'occasion du Jubilé de 1650, et pour la façade extérieure, monumentale, construite en travertin en 1734, à l'architecte Alessandro Galilei.
Saint_Jean_de_Latran_8La façade latérale possède une loggia qui sert à la bénédiction papale le jour de l'ascension. Elle est surmontée de deux campaniles du XIIIème siècle.





Saint_Jean_de_Latran_19La nef, qui  mesure 130 mètres, en fait la plus grande église après Saint-Pierre. Il semblerait que les piliers de l'ancienne basilique soient encastrés dans les piliers actuels.
Saint_Jean_de_Latran_15















Saint_Jean_de_Latran_14Au XVIIIème siècle,  douze sculptures géantes, qui représentent les douze apôtres, y sont installées.

Saint_Jean_de_Latran_12














Saint_Jean_de_Latran_5Le sol fut réalisé au XIIIème siècle par les Cosma.

Saint_Jean_de_Latran_20
















Saint_Jean_de_Latran_13A la croisée des transepts, le maitre-autel refait en 1851, enveloppe, selon la tradition, une table de bois sur laquelle saint Pierre aurait célébré la Messe, la table de la Cène du Jeudi saint.
















Saint_Jean_de_Latran_16Il est surmonté d'un baldaquin réalisé en 1369. Seul le pape peut officier sur cet autel. Le baldaquin contient aussi les bustes reliquaires avec les crânes de saint Paul et de saint Pierre. En dessous, la "tombe de saint Jean".

Saint_Jean_de_Latran_17













Saint_Jean_de_Latran_11L'abside présente une fresque faite en 1291 par deux frères franciscains, Jacopo da Camerino et Jacopo da Torriti, sur les ordres du pape Nicolas IV. Elle englobe une partie de l'ancienne fresque, du IXème siècle, et une autre, du IVème dans la partie supérieure, où l'on voit le Christ entouré de séraphins. (référence à la tradition qui veut que le Christ soit apparu au cours de la première consécration de la basilique).

Le Président de la République française est d'office le «premier et unique chanoine honoraire" de la basilique, un titre hérité des rois de France depuis Henri IV. L'église fait partie du patrimoine mondial de l´UNESCO depuis les années 1990.



Saint_Jean_de_Latran_21San Giovanni in Laterano est une église-cathédrale, siège de l'évêché de Rome, dont l'évêque n'est autre que le pape. Elle est la propriété du Saint-Siège et bénéficie à ce titre du privilège d'extraterritorialité.










Saint_Jean_de_Latran_plan



























  1. Porte principale
  2. Autel papal
  3. Cloître
  4. Abside
  5. Portique septentrional
  6. Palais du Latran
  7. Scala Sancta
  8. Obélisque
  9. Baptistère