Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__9_a

Plan de la cathédrale Saint-Etienne.











Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__59_aLa façade ouest donnant sur la place Saint-Étienne et qui date de 1217 est écrasée par un " clocher-donjon " massif de 55m de haut. Deux contreforts en brique la soutiennent.


Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__33_a








 

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__34_a

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__35_a

Le double portail de style gothique flamboyant est curieusement décentré vers la droite. Il est couronné par une rosace datant de 1230, construite selon l'aspect de celle de Notre-Dame de Paris.







Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__53_aLe flanc nord de la cathédrale de 105m de long, témoigne parfaitement de la juxtaposition des deux styles roman et gothique. La nef d'Isarn, à l'ouest, construite dans le style gothique méridional et le choeur, à l'est, dans le style gothique septentrional.

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__57_a





 


Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__2_aCette façade est ornée en son centre d'un portail majestueux.
Ces deux parties furent reliées au XVIème siècle par Jean d'Orléans. Le square actuel résulte de la démolition d'un groupe de maisons qui couvraient tout le flanc nord de la cathédrale.


Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__3_a











Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__52_aL'arrière du bâtiment, ou abside, est orientée, comme dans la plupart des églises chrétiennes, vers l'Orient.

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__50_a







 

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__45_aQuant au côté sud de la cathédrale, il jouxtait un cloître aujourd'hui disparu.


Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__39_a




 





Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__46_aOn retrouve quelques traces de l'ancienne église.


Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__47_a











Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__51_aLes gargouilles sont de ce côté surprenantes...











 










Saint_Etienne_planEdifié sur le modèle de celui de Moissac à la fin du XIème siècle et au début du XIIème, l'ancien cloître était situé entre la cathédrale et l'église Saint-Jacques. Sa forme était à peu près carrée, les côtés faisant environ 51 mètres.








Saint_Etienne_chapiteauxLes arcades cintrées étaient soutenues par des colonnes géminées, couronnées par des chapiteaux, dont certains se trouvent actuellement au musée des Augustins. Sur la galerie Est s'ouvraient la sacristie et la salle capitulaire.








Saint_Etienne_chapiteaux_3Au dessus du réfectoire, se trouvait la bibliothèque (le cloître était en effet un centre important d'études). Il a été démoli en 1812. Au milieu, une fontaine reposait sur des colonnes antiques en marbre. Cette fontaine recevait ses eaux des côteaux de Guilheméry.





Saint_etienne_chapiteaux_2Autour de la cathédrale, il y avait également plusieurs lieux de sépulture : le cimetière Notre-Dame devant l'église, le cimetière Saint-Jacques derrière le cloître, et le cimetière Saint-Sauveur sur l'emplacement actuel de la Halle aux Grains. Le haut-clergé était inhumé dans le cloître.
(Auteur : Danielle MONTARIOL,  professeur d'Histoire-Géographie)



Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__36_aEn sortant de la cathédrale Saint-Étienne, sur la place Esquirol, se trouve la plus ancienne fontaine publique monumentale, le Griffoul, qui signifie en langue d'Oc source jaillisante. Cette fontaine date de 1546-1548.

Cath_drale_Saint_Etienne_de_Toulouse__58_a