Elle est constituée de deux églises superposées : l'église inférieure, dédiée à Notre-Dame-sous-terre, et l'église supérieure, dédiée à saint Martin.

Saint_Martin_du_Canigou__64_aL'église inférieure est majoritairement souterraine, mélange de style pré-roman et de roman primitif. Sa hauteur sous voûte n'excède guère

3 mètres

.








Saint_Martin_du_Canigou_R7La partie orientale (absides et travée attenante) remonte vraisemblablement à la consécration de 1009, certains archéologues la font remonter au VIIIème siècle, au temps des carolingiens, ce qui confirme la présence d’un ancien sanctuaire.







Saint_Martin_du_Canigou_R5Le reste de l'édifice date des années 1010-1020, en concordance avec les travaux menés après l'acquisition des reliques de saint Gaudérique et la nouvelle consécration de l'église.

Certaines colonnes et leurs chapiteaux ont été emprisonnés dans des piliers de maçonnerie pour les renforcer. Ils ont été dégagés récemment, et ont une ressemblance avec les colonnes de l’église supérieure. 




Saint_Martin_du_Canigou_zL'abside et les deux absidioles voûtées en cul de four sont taillées dans la roche.

Saint_Martin_du_Canigou_jb

 











Saint_Martin_du_Canigou_R6La vierge vénérée dans la crypte fut bien évidemment volée, remplacée par une copie.

Saint_Martin_du_Canigou__56_a

 










Saint_Martin_du_Canigou_wL'église supérieure est le résultat d'une seule campagne de construction, à savoir celle menée dans les années 1010-1020 (en même temps que l'agrandissement de l'église inférieure).

Saint_Martin_du_Canigou_ySa construction a nécessité le renforcement des colonnes de l'église inférieure, qui furent englobées dans des piles carrées.







Saint_Martin_du_Canigou_cbComme l'église inférieure, l'église Saint-Martin est composée de trois nefs, séparées par des colonnes monolithes et voûtées en berceau en plein cintre (sauf entre la troisième et la quatrième travée, où la paire de support est de forme cruciforme et soutient un arc doubleau).






Saint_Martin_du_Canigou_R8Plus tardivement, on a adjoint à cette église une petite chapelle afin d'y placer les reliques de saint Gaudérique : cela a résulté dans la création d'une quatrième abside au chevet de l'église.

 





Saint_Martin_du_Canigou__72_aLa tour-porche, simplement adossée à la partie est de l'église, abrite une chapelle dédiée à Saint Michel.    Elle ne fait plus que

19 mètres

, après sa destruction partielle en 1428. Elle ne fut en effet jamais rétablie totalement. Au premier étage, les faces sont percées de deux petites baies en plein cintre surmontées de bandes lombardes (une seule baie côté ouest). Au second étage, les faces sont alternativement percées de deux baies simples ou de deux ensembles de baies géminées. Le crénelage date de la reconstruction.








Saint_Martin_du_Canigou__84_aDans le clocher, tout en haut, Saint Michel. Dans la crypte, tout en bas, la vierge. Normal. Saint Michel nous est présenté maîtrisant le dragon à côté de la fontaine. Comme Gaudérique, il est maître des eaux…