Thuir__26_aThuir, capitale  de l'Aspre, est située aux pieds des Pyrénées. Mis à part quelques vestiges gallo-romains, sa trace remonte au Xème siècle  : le premier texte connu, de 953, évoque une vente faite par un nommé Eldebrand au monastère de Cuxa. La ville, fortifiée à la fin du XIIIème siècle (une première enceinte appelée aussi "cellera" entourait déjà l'église et un château), eut à subir de nombreux assauts au fil des siècles et fut pillée tantôt par les Français, tantôt par les Espagnols.












Thuir__25_aL'église sainte Marie de la Victoire de Thuir est un édifice reconstruit sur les bases d'une église romane dédiée initialement à saint Pierre. Elle était inscrite à l'intérieur des deux remparts de la ville. De l'église initiale il reste quelques rares éléments architecturaux, comme une inscription du XIIIe siècle ou les fonds baptismaux de la même époque. La bénédiction de la première pierre eut lieu en 1785 et la consécration définitive sous le vocable de Notre-Dame de la Victoire se fit en 1816.












Thuir__3_aLa nouvelle église a un côté massif, avec un large fronton auquel on accède par des escaliers montant de la place en contrebas.
Thuir__1_a

















Thuir__4_aA l'intérieur, une vaste nef en plein-cintre, soutenue par cinq arcs doubleaux, conduit à un chevet semi-circulaire, comme le sont aussi les absidioles des deux chapelles latérales situées devant le choeur et formant un transept.
















La vierge de la Victoire

Thuir_vierge_noireCette statue haute de 50 cm datant de la fin du XIIème siècle, est en étain et en plomb moulé. Celle de Châteauneuf-les-Bains, dans le Puy-de-Dôme, sort du même moule.
















vierge"Bien que le revêtement métallique soit d'un poids modeste, on peut supposer que nombre d'entre elles ont été fondues. Notre-dame de Châteauneuf peut être comparée aux Vierges de Thuir (Pyrénées-Orientales), Saint-Georges-de-Batailles (Loire) et de Barcelone (Espagne).
Une légende rapporte qu'elle aurait été ramenée d'Orient par un seigneur de Montmorin St Héreme qui avait participé aux Croisades. Cachée durant la Révolution par Mme Foussat, du Got, cette vierge fut exposée en l'église St-Valentin avant d'échouer à la cure, où l'abbé Rance l'a prise pour l'installer en bonne place dans l'église.
"





Thuir__vierge_noire__9_aCelle-là porte une couronne ornée de crochets et de perles, surmontée d'une sorte de boule, ce qui semble une allusion à son appellation de "Notre-Dame de la Victoire" et à une légende qui nous ramène au temps de Charlemagne.















Thuir__13_"Charlemagne, prêt à marcher contre les Sarrasins, se trouvait dans la plaine de Thuir, et il avait placé la statue de la Vierge au milieu de son armée (on remarquera l'anachronisme fréquent dans ce type de légende). L'ennemi se trouve sur les hauteurs de Passa ; il contemple les Francs épuisés par la chaleur et par la soif, désespérés, laissant l'un après l'autre tomber leurs armes. Semblable à Moïse, l'empereur est sur le point d'être abandonné par ses troupes lorsqu'il se décide à invoquer la Vierge et à plonger son épée dans le sable d'un torrent desséché : aussitôt jaillit une source abondante qui redonne des forces aux soldats francs. Une fois désaltérés, ces derniers n'auront aucun mal à chasser l'ennemi au-delà des montagnes. Aussitôt après la bataille, Charles décide de fonder sur le lieu du miracle un monastère qu'on appellera plus tard le Monestir del Camp.









Thuir__24_aPar la suite, les Sarrasins ayant de nouveau envahi les terres chrétiennes, la statue sera cachée jusqu'à ce qu'un berger à la recherche d'une bête égarée la découvre dans un bois épais, sur l'emplacement de l'actuelle ville de Thuir qui n'existait pas encore. En hommage à cette Vierge miraculeuse, on bâtit une chapelle au milieu du bois, et peu à peu les habitants de l'ancien village de Thuir viendront bâtir leurs maisons auprès de la chapelle, sous la protection de la Vierge."



La Vierge de Thuir était l'objet d'un culte très important, et lors des cérémonies on ne manquait pas de la recouvrir de vêtements et de pierreries: un prêtre élu chaque année avait même pour mission de l'habiller et de la déshabiller. On peut penser que l'ancien manteau de soie de provenance orientale, dont l'église de Thuir a conservé quelques fragments, lui était destiné.

Si j'osais... Bon, allez, j'ose : un moule pour une vierge noire, ce serait alors un... dark moule, bien connu des amateurs de space-opéra. Oups. Aïe. Pas sur la tête.

http://jeantosti.com/villages/thuir.htm
http://www.thuir-roussillon.info/historique/notredame/notredam.htm
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Thuir.php