Tournus_134a Tournus est située au bord de la Saône sur une terrasse facile à défendre et à l'abri des crues. Située sur de grandes voix de communication, Tournus était déjà un castrum romain. En 175, les Romains ont implanté un camp fortifié sur le site. Il sert de relais pour les légions et les courriers de l'Empire. Entre 177 et 179, Valérien évangélise à Tournus. Les Romains le décapitent. Il est alors inhumé à l'emplacement de la crypte actuelle de l'église et le tombeau du martyr devient alors un lieu de recueillement clandestin pour les chrétiens. Au IVème siècle, ils construisent le premier oratoire sur la tombe du saint. Au VIème siècle, le roi de Bourgogne Gontran  implante un communauté monastique sur les lieux : c'est un monastère de fondation royale ne dépendant pas des puissances locales.

Le 19 mars 875, l'abbaye de Saint-Valérien et ses dépendances ainsi que la ville de Tournus et son castrum sont donnés par l'empereur Charles II le Chauve à la communauté des moines  bénédictins de l'abbaye Saint-Philibert de Nourmoutier. Les moines fuyaient depuis 836 pour se protéger des invasions vikings.En mai 875, les moines de Saint-Philibert s'installent à proximité des moines de Saint-Valérien. Ils apportent les reliques de saint Philibert.

Tournus_086a Le corps de saint Philibert est déposé dans le choeur, ce qui provoque l'ire des partisans de saint Valérien. Le problème est réglé par le dépôt du corps de Valérien dans la crypte.   
Une consécration de l'abbatiale a lieu en 1019. A cette date le choeur et le transept sont probablement terminés. L'édifice est quasiment achevé lors de la dédicace en 1120. Deux tours, une sur la croisée et l'autre au nord de la façade, sont ensuite ajoutées.

Tournus_025a Quatre chapelles gothiques (trois dans le collatéral nord et une au sud du déambulatoire) ont été adjointes au reste. La plupart des bâtiments conventuels datent des XI-XIIème siècles. La salle capitulaire a été refaite au XIIIème siècle. Le palais abbatial actuel est construit au XVème siècle. Un collège de chanoines remplace les moines en 1627. L'abbatiale est restaurée par l'architecte Questel entre 1845 et 1850. On procède à un nettoyage au début du XXème siècle. Les bâtiments conventuels sont également remis en Etat.

http://www.tournugeois.fr/
http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0003188 :
http://architecture.relig.free.fr/tournus.htm :
http://www.art-roman.org/abbaye.php