26 avril 2007

Vierge de Coulandon

Coulandon_vierge_aVers l’an 1000, l’évêque de Clermont, Etienne II, demande à son orfèvre Aleaume de réaliser une statue de Vierge à l’Enfant, destinée à recevoir des reliques, dont l’âme de bois est recouverte d’or et de pierres précieuses.
Cette majesté servit de modèle à une importante production destinée à présenter aux fidèles une image intemporelle de la Mère de Dieu et du Sauveur. La Vierge est assise sur un trône, la tête droite, et de face. Elle est vêtue d’une longue tunique et d’un manteau à larges manches. Le voile sur la tête laisse voir ses cheveux au niveau du front. Les drapés des statues les plus anciennes offrent des plis concentriques mais deviennent plus plat en avançant dans le temps. La Vierge tient l’enfant assis sur ses genoux, il bénit de la main droite et tient le Nouveau Testament de la main gauche.
La Vierge en Majesté de Coulandon est une ronde-bosse en bois marouflé (recouvert de tissu) polychrome de 77 cm de hauteur. Elle provient de l’église paroissiale de Coulandon, a été sauvée du bûcher révolutionnaire et conservée par la famille Aumaître qui l’offrit à l’abbé Joseph Clément avant 1910 ; elle fait partie du dépôt d’art sacré de l’évêché de Moulins.
La statue fut présentée en décembre 1904 à l’exposition internationale mariale de Rome pour l’étude de la permanence et de l’imitation des types à travers les âges.
La Vierge est assise sur son trône et présente l'enfant couronné sans le tenir. Elle est vêtue d’une tunique et d’une cape aux plis peu marqués, caractéristiques des représentations du XIIIème siècle ; elle est coiffée d’un voile qui épouse son crâne et laisse à peine voir ses cheveux châtains coiffés d’une raie médiane. Son visage est éclairée par ses immenses yeux bleus, son air serein a perdu la sévérité des Vierges des XIème et IXIème.

http://www.ville-souvigny.com/SouvignyII/Souvigny/Tourisme/Musee/Vierges.html
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Coulandon&DOM=Tous&REL_SPECIFIC=1

Posté par madame_dulac à 19:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Eglise Saint-Martin de Coulandon

CoulandonaLa partie orientale de l'église date du XIème siècle début XIIème siècle.












Coulandon__1_aEn avant du pignon de façade, un porche de plan rectangulaire fut élevé au XVème siècle, appelé dans la région caquetoire (lieu où l'on bavarde).
Coulandon__7_a
















Coulandon__20_aLe clocher carré, de plan barlong, du XVIIème siècle, élevé sur le chœur, a été couronné d'une toiture en pavillon exécutée en 1608, suivant l'inscription gravée sur le coq faîtier. Selon la tradition, il possédait une flèche en pierre démolie à la Révolution, ainsi que la majeure partie de sa base. L'étage de beffroi a été remonté à partir de quelques assises de soubassement.

Deux vitraux du XIIIème siècle représentent un évêque mitré, tenant une crosse et bénissant : il s'agit vraisemblablement de saint Martin.










Coulandon__2_bL'église possède un transept et une abside de la fin du XIIème siècle, ainsi qu'une nef unique, de quatre travées, couverte par une voûte en berceau avec arcs doubleaux.
Coulandon__8_a


















Coulandon__10_aL'abside en hémicycle est précédée d'un chœur dont les parties droites étaient terminées par deux absidioles démolies en 1871. Il a encore  deux petites travées, avec bas-côtés, fermées par des berceaux en plein cintre.
Une bulle de 1152 mentionne l'église comme dépendant du prieuré de Souvigny.


Coulandon_vierge_aCoulandon possédait une nierge noire, qui se trouve actuellement à Moulins. En bois polychrome, elle est haute de 77 cm et a été apportée au grand séminaire. (voir ici)

Posté par madame_dulac à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]