Bugey_029

Bugey_046Villefranche sur Saône est de création relativement récente par rapport à ses voisines (Lyon et Mâcon).

Bugey_025Ce n’est "que" vers le milieu du XIIe siècle que le seigneur de Beaujeu Humbert III décide de créer une ville à proximité d’un croisement entre une route Nord-Sud d’origine romaine (la rue Nationale actuelle) et une route Est-Ouest venant de Tarare ou Thizy qui permettait de gagner un gué sur la Saône.

Bugey_031Il voulait aussi renforcer la frontière Sud de ses domaines face aux Archevêques de Lyon qui détenaient le château d’Anse.

Bugey_046

Bugey_042

Bugey_028Les seigneurs de Beaujeu vont leur octroyer différents privilèges et franchises (d’où le nom de Ville-franche) qui seront ultérieurement consignés dans une Charte écrite. L’exemplaire rédigé en 1260 est toujours précieusement conservé.

Bugey_050Bugey_054 Dès la charte originelle de 1260, par laquelle les Sires de Beaujeu créent une ville capable de faire contre-poids à la toute- puissance des archevêques de Lyon, leurs ennemis jurés, Villefranche prend l'allure d'une nef: la vieille ville (qui correspond aujourd'hui à l'hyper-centre) a été construite en suivant le schéma d'un bateau construit autour de l'axe de l'actuelle Rue Nationale. Cette dernière étant en pente à chaque extrémité. Le coeur de cette vieille ville étant la collégiale Notre-Dame des Marais.

Bugey_041La collégiale Notre-Dame des Marais, classée monument historique, a été commencée au XIIe siècle, de style roman. Elle a été poursuivie en gothique et achevée au début du XVIe, en gothique flamboyant. La restauration intérieure (1998) a mis en relief une voûte très riche et très légère, des piliers et croisées d’ogives tous différents. Cette église a deux clochers, l’un roman et l’autre flamboyant, avec une flèche renommée de 72 mètres de haut.

Bugey_040

Bugey_045Il ne reste de la statue de la vierge trouvée dans les marais qu'une pâle copie. Pourtant, tout était présent pour un lieu dédié à la vierge noire...

Bugey_020Quelques énergies encore présentes derrière l'autel, et de belles gargouilles à l'extérieur. Des traces de sculptures nous rappèlent que cette collégiale a bien été bâtie sur un lieu énergétique élevé.