Il tire son nom d'une croix de fer consacrée à Saint Roch qui fut placée à son sommet au début du moyen-âge.polignac_035

Témoignage de l'abbé Rochias:

" Le dimanche qui suivait la fête de la Saint Roch, les populations de Saint Nectaire et de Sapchat se rendaient processionnellement à ce menhir, appelé pour ce fait "croix de Saint Roch".polignac_031 Elles venaient y accomplir un voeu, fait jadis au saint par les ancêtres, au temps d'une peste redoutable, et après lequel le fléau avait tout à coup cessé. On déposait les reliques sur une table de dolmen qui est au pieds du menhir: la foule s'agenouillait pendant que, debout près du mégalithe, le prêtre demandait à dieu, en souvenir du voeu des ancêtres, de bénir le peuple prosterné devant lui, les champs et les moissons qui s'étendaient au loin, les animaux enfin, serviteurs et nourriciers de l'homme et d'en éloigner tous les fléaux."

polignac_026

La croix n'existe plus, et la pierre a retrouvé son aspect initial.polignac_030

Si l'on prend une ligne à peu près nord/sud, on va trouver aussi le dolmen de Sapchat au sud, (belle pierre à cupule parallèle à un courant tellurique marqué par l'herbe de couleur différente) , puis une belle porte de vie de l'autre côté de la vallée,(au loin le château de Murol), puis Saint Roch.

polignac_021polignac_037

polignac_044polignac_042polignac_038p1020655__1600x1200_